Une enquête a été ouverte, mardi, sous la supervision du parquet compétent pour déterminer les circonstances de vaccination anti-Covid dans un centre de la ville de Dchira El Jihadia d’une femme ne faisant pas encore partie de la population ciblée par la phase actuelle de la campagne nationale de vaccination, indique la préfecture d’Inzegane Aït Melloule dans un communiqué.

Selon les données préliminaires, la femme en question s’est présentée au centre de vaccination Ahmed Behoui munie de la carte d’identité nationale de sa mère pour pouvoir bénéficier de la première dose du vaccin, relève la même source.

Les éléments des autorités locales sur place ont émis des doutes quant à l’éligibilité de la femme en question au vaccin surtout que celle-ci ne satisfait pas la condition de l’âge requis, ce qui leur a permis de découvrir que cette dernière a usé d’une manière frauduleuse de la carte d’identité de sa mère pour pouvoir bénéficier de la première injection du vaccin anti-covid.

Avec MAP-

À LIRE  le Roi Mohammed VI commémore Laylat Al-Qadr bénie