Exportation: Au Maroc, la culture de l’avocat a le vent en poupe. Aussi bien à l’export que dans la production.

La culture de l’avocat a connu une avancée fulgurante au Maroc. Cette expansion, qui s’est concrétisée au fil des années, est corrélée à une hausse des exportations d’avocats, fruit qui demeure très prisé à l’international, du fait de sa valeur nutritive élevée.

“Plus de 40.000 tonnes d’avocat sont produites chaque année au Maroc, dont environ 20.000 tonnes exportées principalement vers les pays d’Europe”, révèle, à Medias24, Ahmed Oukabli, directeur de la Fédération interprofetionnelle de la filière de l’arboriculture fruitière au Maroc (Fedam). Et la production d’avocats du Maroc pourrait atteindre 80.000 à 100.000 tonnes, d’autant plus que, la région de Rabat-Salé-Kénitra s’attend à une production de 60.000 tonnes, lors de la campagne agricole 2020/2021.

Par ailleurs, cette production prévisionnelle, tout à fait remarquable, devrait s’accompagner d’une forte hausse des exportations, étant donné l’augmentation croissante de la demande de cet “or vert” au niveau mondial.

Comme le révèle M. Oukabli, “l’avocat est un fruit très demandé”. Pour répondre à ce besoin, “plusieurs centaines d’hectares ont été plantés ces dernières années. De nombreux agriculteurs vont donc bientôt entrer en production. Cette phase intervient 3 à 4 ans après la plantation”.

À LIRE  « Beaucoup d'opportunités pour les avocats marocains sur le marché européen »