La campagne nationale de vaccination contre le COVID-19 au Maroc sera élargie à la tranche d’âge des 60 à 64 ans à partir du 23 février, a annoncé dimanche un communiqué du ministère de la Santé.

Cet élargissement, qui portera également sur la première catégorie de personnes atteintes de maladies chroniques, se fera parallèlement à la vaccination des autres catégories préalablement définies.

A cet effet, le ministère de la Santé invite à nouveau tous les citoyens appartenant aux catégories ciblées à poursuivre leur adhésion à ce chantier national d’envergure, en vue d’atteindre l’immunité collective, en envoyant un SMS au numéro gratuit 1717 ou en consultant le site liqahcorona.ma pour connaître la date et lieu de vaccination.

Il insiste aussi sur la nécessité de continuer à se conformer aux mesures de prévention avant, pendant et après l’opération de vaccination anti-Covid 19, pour contribuer aux efforts de lutte contre la propagation du virus, notamment après la découverte de nouveaux variants au Maroc.

Il a souligné la nécessité de continuer à respecter les mesures de prévention avant et après la vaccination, pour contribuer à freiner la propagation du virus notamment après la découverte de variants.

Le Maroc a enregistré dimanche 207 nouveaux cas de COVID-19, en portant ainsi le total à 481.155, selon le bulletin du ministère de la Santé.

Le nombre de personnes vaccinées se chiffre à ce jour à 2.447.716, a précisé le ministère, ajoutant que 13.476 personnes ont reçu leur seconde dose.

Quant au nombre de décès, il s’est établi à 8.554, soit six de plus en 24 heures (taux de létalité 1,8%), tandis que 621 nouvelles guérisons ont été recensées, pour un total de 464.664 (96,6%).

À LIRE  CORONAVIRUS : “CE N’EST PAS UNE GRIPPE SAISONNIÈRE” RAPPELLE L’OMS

Le nombre de cas actifs a connu une baisse conséquente pour s’établir à 7.937, dont 417 sévères ou critiques et 32 sont sous respiration artificielle, selon la même source.