Le plus célèbre des tableaux peints par l’ancien Premier ministre britannique de Winston Churchill (1874-1965) a été adjugé lundi à Londres pour 7 millions de livres sterling (8,1 millions d’euros) par la maison de ventes Christie’s.

«La tour de la mosquée Koutoubia» (1943) de Marrakech tableau peint à l’occasion d’une visite officielle au Maroc pendant la Seconde Guerre mondiale, a ainsi pulvérisé les estimations (de 1,7 à 2,8 millions d’euros). Avec les frais, le montant de la vente s’élève à 8,285 millions de livres (près de 9,6 millions d’euros), a tweeté la maison Christie’s.

L’huile sur toile mise en vente par l’actrice américaine Angelina Jolie est considérée «comme le tableau le plus important de Sir Winston Churchill» en raison de son «imbrication dans l’histoire du XXe siècle», a souligné l’historien d’art britannique Barry Phipps dans le catalogue.

Ce paysage simple et sans fioritures représente le minaret, symbole de puissance de la dynastie Almohade (12e siècle), enlacé par les remparts de l’ancienne ville et adossé aux montagnes enneigées.

Churchill l’avait à l’époque offert à Roosevelt. Vendu par un des fils Roosevelt dans les années 1950, le tableau change plusieurs fois de mains, avant d’atterrir en 2011 dans la collection du couple hollywoodien Angelina Jolie et Brad Pitt.

Le dirigeant conservateur a commencé à peindre sur le tard, quand il avait 40 ans. Celui qui aimait fuir les orages politiques et la grisaille londonienne avait découvert la lumière de la cité ocre de Marrakech dans les années Trente, à l’époque du protectorat français, et y effectua au total six voyages en 23 ans.

À LIRE  Une startup marocaine de tourisme parmi les meilleurs spécialistes des voyages de luxe en 2021

Churchill avait offert ce tableau à l’ancien président américain Franklin Roosevelt avant que l’un des fils de ce dernier ne le vende dans les années 1950. il a été ensuite revendu à plusieurs reprises avant d’arriver entre les mains de la star hollywoodienne.

Il s’agit de “l’œuvre la plus importante de Churchill, compte tenu de son lien étroit avec l’histoire du XXe siècle”, a écrit l’historien d’art britannique Barry Phipps dans le guide des enchères.
La ville ocre a inspiré un certain nombre de peintures de Winston Churchill. Une autre œuvre de l’ancien dirigeant emblématique, intitulée “Scène à Marrakech” et peinte lors de sa première visite au Maroc en 1935 a été adjugée à 1,55 million de livres lors de la même vente.

Avec AFP-