Une Association d’amitié maroco-israélienne (MIFA) a vu le jour récemment aux Etats-Unis, dans le but de renforcer les relations entre les deux pays.

Basée à Athens, en Géorgie (sud-est), la MIFA a pour mission de promouvoir une “compréhension mutuelle de l’histoire, de la culture et de la société contemporaine du Maroc et d’Israël”, dans la foulée du rétablissement des liens diplomatiques entre les deux parties, selon un communiqué de ses fondateurs.

L’association veut “rappeler les faits historiques qui ont distingué le Maroc comme un pionnier dans la consolidation des valeurs de paix et de tolérance et de lutte contre l’antisémitisme”, soulignent-il, ajoutant que l’association adhère également à l’esprit de la Constitution marocaine de 2011 qui consacre la place essentielle du judaïsme dans la pluralité culturelle du Royaume.

Cette organisation vise notamment à mettre en avant l’histoire et la culture judéo-marocaines et à faciliter les échanges entre le Royaume et Israël pour promouvoir la recherche scientifique dans les domaines de la médecine, l’énergie renouvelable, la préservation de l’environnement, l’histoire et la culture…etc.

Le rabbin Gad Bouskila, membre du Centre juif marocain Netivot Israel Congregation à Brooklyn (New York), est le président honoraire de MIFA, alors que la présidence effective est assurée par Mustapha Ezzrghani.

Elle compte aussi parmi ses membres le fondateur de l’institut de préservation de l’héritage séfarade (Sephardic Legacy Series) Allen Azoulay (vice-président), et le président de la communauté juive à Marrakech et Essaouira, Jacky Kadock (secrétaire).

À LIRE  Dakhla: Interpellation de quatre individus pour liens présumés avec un réseau d’immigration illégale