Cette campagne gratuite a suscité un écho positif auprès des étrangers résidant au Maroc qui ont tenu à exprimer leur appréciation et gratitude à l’endroit de ce geste généreux de la part de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, qui leur a permis de bénéficier du vaccin, à l’instar de l’ensemble des citoyens marocains âgés entre 17 et plus de 75 ans.

Ils ont également exprimé leur appréciation du bon déroulement des différentes étapes de cette opération lancée par Sa Majesté le Roi, en commençant par l’envoi du SMS à 1717 et la prise de rendez-vous, en passant par les excellentes conditions d’accueil et l’administration des doses de vaccins, sous la supervision des cadres sanitaires et infirmiers. Les scènes au niveau des centres de vaccination de Rabat résument ainsi les conditions dans lesquelles se déroule cette opération de par les différentes régions du Royaume, où les bénéficiaires étrangers veillent à prendre leur rendez-vous à l’avance pour éviter l’encombrement, conformément au protocole sanitaire en vigueur, avant qu’ils soient pris en charge, dès leur arrivée à leurs centres, par une équipe sanitaire et administrative mobilisée pour les servir, à l’instar de tous les citoyens marocains.

Dans ce cadre, le président de l’Association des Français de Rabat (AFR) Frédéric Bauer a affirmé, dans une déclaration à la MAP, que l’opération de vaccination contre le coronavirus “se déroule dans de très bonnes conditions”, saluant l’engagement et la forte mobilisation des personnes qui veillent à l’organisation de cette campagne. “Les agents d’autorité frappaient à nos portes pour nous communiquer les dates et lieux de la prise de la première dose, en fonction des catégories d’âge”, a-t-il fait savoir, ajoutant que suite à l’injection de la première dose, un rendez-vous nous a été communiqué pour la deuxième.

L’ambiance est la même à Marrakech. Les bénéficiaires de l’opération de vaccination au Centre de Bab Doukkala ont réservé des rendez-vous au préalable et se présenter tôt, à l’entrée du centre. Des cadres administratifs sont chargés de collecter toutes les données les concernant (données personnelles et état de santé), avant que ces bénéficiaires ne soient orientés pour recevoir la première dose du vaccin.

À LIRE  Covid-19: en Israël, les masques ne sont plus obligatoires à l'extérieur

Après la vaccination, ils sont placés sous contrôle médical dans une salle dédiée, pendant une demi-heure, avant de rentrer chez-eux, et ce conformément aux consignes du ministère de la Santé.

Approchée par la MAP, Mme Marion Fossorier, une résidente étrangère au Maroc depuis 30 ans, s’est dit impressionnée par la qualité de l’organisation de cette campagne de vaccination contre la Covid-19 qui se déroule dans d’excellentes conditions.

“En moins de 48 heures, je me suis inscrite via internet et j’ai obtenu un rendez-vous”, s’est-elle réjouie, indiquant qu’une fois au centre, elle a été chaleureusement accueillie par le staff médical, qui a posé quelques questions sur son état de santé. Une fois la campagne de vaccination nationale entamée, les différentes représentations diplomatiques ont contacté leurs citoyens résidant au Maroc, via les différents portails, pour les inciter à bénéficier de la campagne, tout en saluant cette initiative noble et pionnière.

Grâce à sa gestion exemplaire de la crise causée par la pandémie du coronavirus sur tous les niveaux, dont la fourniture de vaccins et le lancement de l’opération de vaccination, le Maroc est aujourd’hui l’un des modèles internationaux, puisqu’il est au premier rang à l’échelle de l’Afrique quant au nombre et la moyenne des membres ayant bénéficié du vaccin. Après le lancement de la campagne de vaccination, plus de quatre millions et 80.000 personnes ont bénéficié de la première dose, alors que plus de 854.000 personnes ont bénéficié de la deuxième dose de vaccination.

Dans la même veine, le Bureau de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) a classé le Maroc parmi les dix premiers ayant accompli avec succès le défi de la vaccination contre le covid-19, la représentation de l’OMS tient à féliciter le Royaume pour ce succès. “Félicitations pour la réussite de cette campagne !”, écrit-elle sur son compte Twitter.

En effet, le succès de l’opération nationale de vaccination des citoyens marocains et des étrangers résidant au Maroc n’est que le prolongement des réalisations engrangées par le Royaume, qui a été parmi les premiers pays à décréter l’état d’urgence et à fermer ses frontières aérienne, terrestre et maritime après l’apparition du premier cas de contamination, et l’annonce du confinement sanitaire global pour faire face à la pandémie, conformément aux Hautes Instructions de SM le Roi.

À LIRE  Covid-19: Musulmans, juifs et chrétiens réunis autour d'un "Ftour Pluriel" virtuel

Le Royaume a été également parmi les premiers pays à adopter un protocole de traitement ayant démontré son efficacité contre la pandémie, permettant au Maroc d’éviter le pire pour ce qui est de la propagation du virus, en plus du choix des vaccins convenables (stockage et chaine de froid), en optant pour “Astrazeneca” et “Sinopharm”, et la formulation des demandes à leur sujet avant leur production, alors que plusieurs autres pays n’avaient pas encore fait leur choix. Grâce à cette vision et gestion anticipative, le Royaume a réceptionné des doses importantes des deux vaccins (8 millions de doses) de même qu’il a mis en place une stratégie de vaccination aux niveaux national, régional et local pour réussir la campagne de vaccination nationale, à travers la préparation d’un dépôt national pour stocker les vaccins, la mise en place d’un plan de réception, de stockage et de distribution des vaccins dans des conditions sécurisées.

Il s’agit aussi de la création des stations de vaccination en unités relevant des centres sanitaires, qui offrent ses services en deux moyens, l’un stable accueillant les habitants dans la station de vaccination, et l’autre mobile, les équipes annexes des stations de vaccination se déplacent selon un programme prédéterminé des points dédiés à cette opérations, tels les opérations et les universités.

La campagne de vaccination a pour objectif d’immuniser toutes les composantes du peuple marocain (30 millions pour vacciner à peu près 80% de la population), de réduire puis éliminer les cas de contamination et de décès dus à l’épidémie, et de contenir la propagation du virus, dans la perspective d’un retour progressif à une vie normale.

Avec MAP-