L’Anthologie sur l’Art des Rways suscite l’intérêt du Musée des Confluences à Lyon, en France. Le recueil des anciens répertoires de la musique des Rways et Tarwaysin a reçu mercredi le Prix « Coups de Cœur Musiques du Monde » de l’Académie Charles Cros, qui récompense les projets représentant la diversité musicale du monde.

Ce Prix récompense deux ans de travail entre recherches académiques et enregistrements des artistes. Il représente une réelle reconnaissance de l’art des ways et de sa capacité, hors des frontières marocaines, à toucher et véhiculer des émotions et des messages. En mars 2017 déjà, l’Anthologie Chikhates et Chioukhs de l’Aïta avait été récompensée par l’Académie, dans la même catégorie. Cette reconnaissance avait permis aux artistes de l’Aïta de gagner en visibilité et en notoriété, élément qui apparait aujourd’hui, face aux difficultés actuelles que vit le secteur culturel, central.

“Cette année, c’est à un autre pan du patrimoine musical marocain que l’Académie Charles Cros fait honneur à Anya en lui décernant le Prix Coups de Cœur Musiques du Monde”, se félicite l’entreprise d’ingénierie culturelle dans un communiqué. “Par sa spécificité, par son rôle social, par sa richesse enfin, la musique de ways fait figure d’exception. L’art des ways est un pilier de l’identité amazighe et une composante de l’identité plurielle du Maroc qu’il nous faut aujourd’hui préserver et redynamiser”, souligne la même source. “Cette musique méritait son anthologie, ce prix l’honore à sa juste valeur.

Il lui permettra d’être découverte par une audience nouvelle, rendant hommage à la culture marocaine dans son ensemble”, ajoute Anya pour qui “ce prix est un hommage aux Rrways et aux Tarrwaysin qui continuent de perpétuer cette tradition, mais aussi à tous ceux qui écoutent leur musique au Maroc et dans le monde, et contribuent ainsi à sa vitalité”.

À LIRE  La République Démocratique du Congo ouvre un consulat général à Dakhla

“C’est avant tout à elles et eux qu’Anya et Atlas Azawan souhaitent décerner ce prix, à cet auditoire qui permet aujourd’hui de faire vivre un art musical dont la préservation est aujourd’hui un enjeu plus que prioritaire”, ajoute l’entreprise d’ingénierie culturelle. L’Académie Charles Cros, qui fête cette année ses 74 ans, défend depuis 1947 la musique dans son ensemble et ses formes les plus diverses, mettant en avant la nécessité d’en préserver la diversité et les expressions, notamment par la sauvegarde des enregistrements.