La brigade de la police judiciaire de Nador a mis en échec samedi soir, sur la base d’informations précises fournies par les services de la Direction générale de la surveillance du territoire (DGST), une opération de trafic de drogues et de psychotropes et saisi 5.000 comprimés d’ecstasy.

Cette opération a été menée à l’entrée de la ville de Laroui lorsque deux individus à bord d’une voiture ont été suspectés de trafic de psychotropes, indique un communiqué de la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN), ajoutant que les fouilles effectuées sur le véhicule et aux domiciles des suspects ont permis de saisir 5.000 comprimés d’ecstasy, près de 50g de cocaïne et 40.000 dirhams qui pourraient être le fruit dudit trafic.

L’opération de pointage sur la base de données des personnes recherchées a révélé qu’un des mis en cause fait l’objet d’un avis de recherche national pour des affaires de trafic de drogues, précise la même source.

Les deux mis en cause ont été placés en garde à vue à la disposition de l’enquête menée sous la supervision du parquet compétent, en vue d’identifier l’ensemble des personnes impliquées dans ces actes criminels et déterminer les ramifications régionales et internationales de ces actes ainsi que leurs liens éventuels avec les réseaux de trafic international d’ecstasy, conclut la DGSN.

Avec MAP-

À LIRE  Covid-19/Maroc: 127 nouveaux cas confirmés, et 60 guérisons