La ministre du Tourisme, de l’Artisanat, du Transport aérien et de l’Economie sociale, Nadia Fettah Alaoui, a effectué, vendredi à Dakhla, des visites de terrain à plusieurs sites et projets touristiques en cours de réalisation.

Cette visite a pour objectif d’accélérer la cadence de réalisation des projets touristiques inscrits dans le cadre de la mise en œuvre du nouveau modèle de développement des provinces du Sud, lancé par SM le Roi Mohammed VI en février 2016, en particulier le programme “tourisme rural et de nature” au niveau de la région.

A la corniche de Foum Labouer, la ministre, qui était accompagnée du directeur général de la Société marocaine d’ingénierie touristique (SMIT), Imad Barrakad, a suivi des explications sur les concepts et la consistance de ces projets, ainsi que le projet relatif à l’aménagement de la corniche et le projet d’aménagement de l’entrée de la ville.

Au niveau de ce site, les architectes et maîtres d’ouvrage ont présenté à Mme Alaoui des explications sur le projet relatif au Centre d’accueil et d’orientation touristique visant à informer les visiteurs sur l’offre touristique et services au niveau de Dakhla et son arrière-pays, dont les travaux sont en cours de démarrage sur une assiette de 100 m², à proximité de l’aéroport de Dakhla, pour un investissement de 1 MDH.

Il s’agit également des travaux de construction d’une station écologique de cure thermale à Tawarta, relevant de la commune d’EL Argoub, qui seront lancés très prochainement sur un terrain de 900 m , nécessitant un montant global d’environ 11 MDH.

Dans la même zone, un complexe agricole des produits de terroir baptisé “Maison de la Chamelle” est en phase d’étude sur un terrain de 580 m² (4,6 MDH), qui est un cadre de promotion de l’action coopérative et des activités génératrices de revenus.

À LIRE  Covid-19/Maroc: 38 nouveaux cas confirmés, 41 nouvelles rémissions, aucun décès

La ministre a aussi suivi des explications sur le projet d’hébergement écologique à Tawarta avec une capacité de 10 bungalows (4,2 MDH) et un écolodge de 8 bungalows à Imlilil (3 MDH), qui devront proposer par le biais de leurs installations et de leurs équipements un grand confort et seront en mesure d’acquérir une labélisation écologique.

Parmi ces projets figure le Centre d’interprétation de la vie nomade sur 500 m² à El Argoub, qui est en cours de démarrage des travaux (1,9 MDH), ayant pour objectif la sensibilisation, l’information et la formation du public au patrimoine matériel et immatériel lié à la vie des nomades.

Dans une déclaration à la presse, Mme Fettah Alaoui a indiqué que Dakhla est une importante destination touristique sur les plans national et international.

En dépit d’une rude épreuve marquée par la pandémie de la Covid-19, la perle du Sud a connu un engouement exceptionnel, dans la mesure où l’activité touristique y est restée à un niveau “très satisfaisant” en 2020 et au début 2021, s’est-elle-réjouie.

En application des Hautes orientations de SM le Roi pour redonner un nouveau souffle au plan Azur dans les provinces du Sud, des visites de terrain ont été menées pour s’assurer de l’avancement d’un nombre de projets touristiques, dans l’optique d’encourager un environnement d’écotourisme et d’explorer d’autres horizons pour les investisseurs, a-t-elle souligné.

Dans ce sillage, elle fait savoir que les investisseurs s’intéressent davantage à la destination de Dakhla, non seulement au niveau de la baie mais également à d’autres localités, citant à cet égard la commune d’El Argoub qui regorge d’énormes potentialités qui peuvent être développées.

À LIRE  COVID-19: 479 NOUVEAUX CAS, 10 DÉCÈS ET 1.388.539 personnes vaccinées DE PERSONNES VACCINÉES

A noter que la réalisation de ces projets est assurée par le Conseil régional, avec l’assistance technique de la SMIT, dans le cadre d’une convention de partenariat relative au financement du programme de développement intégré du tourisme rural et de nature dans la région de dakhla-Oued Eddahab.

Dans la perspective de promouvoir l’entreprenariat touristique local et orienter les emplois vers la population locale, la priorité sera donnée aux femmes et jeunes de la région qui seront accompagnés et soutenus pour la création de TPME locales pour la gestion et l’exploitation de ces projets.

La délégation ministérielle a ensuite effectué des visites à certains projets touristiques et plusieurs sites d’intérêt touristique devant abriter les projets du programme du tourisme balnéaire, notamment au niveau de la façade maritime de la presqu’île de Dakhla, de la baie et des sites emblématiques de Foum Labouir, la zone touristique El Argoub Jdid et le site balnéaire Porto-Rico.

Avec MAP-