Les éléments de la Brigade nationale de la police judiciaire, en coordination avec les services de la préfecture de police d’Oujda, ont interpellé lundi, sur la base d’informations précises fournies par les services de la Direction générale de la surveillance du territoire, quinze individus, dont un recherché au niveau national, pour leur lien présumé avec un réseau criminel actif dans l’organisation de l’immigration clandestine et la traite des êtres humains.

Dans un communiqué, la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) indique que des interventions sécuritaires menées simultanément ont abouti à l’interpellation des suspects à Oujda, Touissit Boubker et dans la commune de Tilioua (zone de l’Oriental), notant que les opérations de fouille ont permis de saisir des reçus de virements liés à des activités d’immigration clandestine, ainsi que d’importantes sommes d’argent, des téléphones portables, cinq voitures et des armes blanches, outre des documents administratifs et des pièces d’identité au nom des candidats à l’immigration clandestine.

Selon les données préliminaires de l’enquête, les individus interpellés sont soupçonnés d’être impliqués dans le recrutement de candidats au profit d’organisateurs étrangers de l’immigration clandestine membres d’un réseau criminel opérant hors des frontières nationales, spécialisé dans la traite des êtres humains via les voies maritimes vers l’Europe à partir des côtes algériennes, ajoute la même source.

Avec MAP-

À LIRE  Tanger: Au moins 24 morts dans l'inondation d'une unité clandestine de textile