Au cours des deux premiers mois de l’année, le trafic aérien dans les aéroports marocains a chuté de 73,24 %.

Pour le seul mois de février, le trafic aérien a diminué de 78,47% à 420.384 passagers. L’aéroport Mohammed V a accueilli 211.800 passagers (-71,29%), tandis que celui de Tanger Ibn Battouta, qui occupe la 2e place en termes du nombre de passagers, a accusé un repli de 63,77% à 37.969 passagers.

Côté international, le trafic, qui représente 75,52% du trafic global, a enregistré 317.485 passagers en février dernier. Ce résultat concerne tous les marchés, notamment celui de l’Europe qui représente plus de 77% environ du trafic aérien global, avec une régression de 82,74%.

L’impact des conséquences de la crise sanitaire sur le trafic aérien avant même ces fermetures est évident : selon les statistiques de l’Office national des aéroports (ONDA), ils ont accueilli 1.063.224 passagers en janvier et février 2021, un recul de 73,24% par rapport à la même période l’année dernière. L’aéroport de Casablanca-Mohammed V en particulier a enregistré 520.613 passagers (-67,25%) sur ces deux premier mois, dont 211.800 passagers en février (-71,29%).

Pour le seul mois de février, le trafic domestique a enregistré un recul de l’ordre de 55,98% avec 102.899 passagers accueillis, contre 317.485 passagers sur l’international (-82,74%), précise l’ONDA dans un communiqué. Ce dernier résultat concerne tous les marchés, « notamment celui de l’Europe qui représente plus de 77% environ du trafic aérien global ». Les 5314 mouvements d’avions de février 2021 représentent une baisse de 67,25%. La part de l’aéroport de Casablanca est de 48,63% du trafic de février, devant Tanger-Ibn Battouta (10,97%) et Marrakech-Menara (9,13%).

À LIRE  Binter reprend les vols ET RENFORCE SES LIAISONS ENTRE LE MAROC ET LES îles Canaries

Le Maroc a ajouté six pays à la longue liste des frontières fermées en raison de la pandémie de Covid-19, dont le Cameroun, alors que le trafic dans les aéroports du pays a déjà plongé de 73,24% durant les deux premiers mois de l’année.

Déjà allongée en début de mois, la liste des « nations interdites de vol » au Maroc jusqu’au 10 avril 2021 (y compris pour leurs passagers en transit) accueille désormais l’Argentine, la Bosnie-Herzégovine, le Botswana, le Cameroun, la Croatie et le Mozambique – la France n’y figurant toujours pas, contrairement à la Belgique ou la Suisse entre autres.

Le fret aérien dans les aéroports du Maroc a enregistré au cours de février 2021 une diminution de 35,06% à 5.429,41 tonnes.