Les recettes touristiques ont reculé de 67,2% en janvier, soit une perte de 4,5 milliards de dirhams (MMDH), le secteur continuant de pâtir des effets de la crise sanitaire liée à la pandémie du nouveau coronavirus (covid-19).

Le secteur touristique continue ainsi de pâtir des effets de la crise sanitaire liée à la pandémie du nouveau coronavirus (Covid-19), relève la DEPF dans sa note de conjoncture de mars 2021, précisant que le volume des arrivées à la destination marocaine s’est replié de 78,9% à fin novembre 2020 et celui des nuitées de 72,3%, au lieu de hausses de 5,3% et 5,2% respectivement un an plus tôt.

D’après les données les plus récentes de l’Organisation mondiale du tourisme (OMT), l’apparition de nouvelles variantes de Covid-19 a contraint de nombreux gouvernements à remettre en question leurs efforts d’assouplissement des restrictions sur les voyages.

En effet, au début du mois de février, 32% des destinations dans le monde sont complètement fermées au tourisme international, pour un total de 69 pays, dont 30 pays sont situés en Asie-Pacifique, 15 en Europe, 11 en Afrique, 10 dans les Amériques et 3 au Moyen-Orient.

Parmi ces pays, un peu plus de la moitié (38 destinations) sont fermées depuis au moins 40 semaines. Parallèlement, 34% des destinations dans le monde sont actuellement partiellement fermées aux touristes internationaux.

Avec MAP-

À LIRE  200 unités industrielles contrôlées pour s’assurer de leur respect des normes de sécurité sanitaire