Mohammed Bilal Hamouti est un garçon marocain qui s’est occupé pendant le confinement du coronavirus en créant un masque facial et des lunettes de protection intelligents.

Le jeune marocain Mohamed Bilal Hammouti, âgé de 12 ans et qui a inventé plusieurs appareils électroniques, dont certains liés à la pandémie du coronavirus, a été reçu à Oujda par le ministre de l’Education nationale, de la formation professionnelle et de la Recherche scientifique.

«J’ai reçu, mercredi 3 mars 2021, l’élève inventeur Mohamed Bilal Hammouti, âgé de 12 ans, qui étudie en première année de collège Allal Al-Fassi, affilié à l’Académie régionale de l’éducation et de la formation de la région de l’Oriental», a indiqué Saaïd Amzazi sur sa page Facebook.

Le ministre a ajouté que lors de cette réception, «l’enfant a présenté ses inventions les plus importantes liées à la pandémie de la Covid-19, dont le masque intelligent contre la toux et les éternuements, qui a remporté de nombreux prix internationaux». «Cette rencontre a été l’occasion d’encourager Bilal à poursuivre ses activités liées à l’innovation. Nous avons donné des instructions afin que l’élève ait un soin particulier pour mener à bien ses recherches, ainsi que pour suivre les démarches nécessaires pour obtenir un brevet», conclut-il.

Surnommé le «petit inventeur» du Maroc, Mohammed Bilal Hamouti, passe une grande partie de son temps à trouver des idées et à assembler des composants électroniques pour créer des projets innovants. « Je suis très passionné par l’électronique et la robotique »

«Mon rêve a toujours été de créer et d’inventer moi-même des choses utiles et, heureusement, j’ai réussi à créer quelque chose par moi-même.»

À LIRE  TAOUNATE À L’HEURE DE LA CUEILLETTE DES FIGUES

«La deuxième invention est un masque intelligent qui peut aider les travailleurs qui ont besoin de sortir et de travailler hors de chez eux, en particulier ceux qui travaillent dans des usines et dans des environnements chauds», a-t-il déclaré, ajoutant que les températures estivales l’ont incité à créer le masque, qui fonctionne à l’aide de capteurs de mouvement pour détecter une distance sociale sûre et découvrir automatiquement la bouche et le nez.

Hamouti espère que ses inventions empêcheront la propagation du COVID-19. «J’ai fait un prototype simple et j’espère qu’une entreprise le reprendra et l’améliorera.»