Le service préfectoral de la police judiciaire de Kénitra a interpellé mercredi soir, sur la base d’informations précises fournies par les services de la Direction générale de la surveillance du territoire (DGST), deux individus, âgés de 23 et 29 ans, pour leur implication présumée dans une affaire de possession et de trafic de psychotropes.

Le premier mis en cause a été interpellé près de la gare de péage d’autoroute de la zone “Mnasra”, à 15 km de Kénitra, dès son arrivée à bord d’une voiture, alors que son complice a été interpellé par la suite après avoir tenté de fuir, indique un communiqué de la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN), ajoutant que les fouilles effectuées ont permis de saisir 5.535 comprimés psychotropes de type “Rivotril”.

Les perquisitions menées dans le cadre de cette affaire ont également permis de saisir deux voitures, des armes blanches et 12.500 dirhams soupçonnés être le fruit de cette activité criminelle, précise le communiqué.

Les deux mis en cause ont été placés en garde à vue à la disposition de l’enquête menée sous la supervision du parquet compétent, alors que les enquêtes et investigations se poursuivent pour interpeller un troisième suspect qui a réussi à fuir à bord de l’une des deux voitures saisies, avant de l’abandonner près de la ville de Souk El Arbaa du Gharb.

À LIRE  Les autorités marocaines réfutent les allégations du dernier rapport d’Amnesty International