L’icône de la chanson populaire marocaine Hajja El Hamdaouia s’est éteinte lundi matin dans un hôpital à Rabat, à l’âge de 91 ans, des suites d’une longue maladie, a-t-on appris auprès de sa famille.

L’un des monuments de l’art de l’Aïta, Hajja El Hamdaouia a marqué de son empreinte le répertoire musical populaire pendant des décennies. Ses chansons cultes comme “Daba Yji”, “Jiti Majiti”, “Mama Hyani”, ont inspiré plusieurs générations d’artistes marocains.

La défunte sera inhumée au cimetière Achouhada à Casablanca.

Hajja Hamdaouia est une légende de la chanson populaire marocaine. Qui ne connait pas cette icône de « marsaoui » surnommée « la chanteuse des trois rois » ? Née en 1930 à Derb Seltan, un quartier populaire de Casablanca, elle a commencé sa carrière au début des années 1950 et a modernisé l’Aïta Marsawiya, un style musical engagé, originaire de la région de Chaouia. C’est l’Hajja Hamdaouia qui a contribué au succès de ce style au fil du temps.

Véritable monument de la chanson populaire, Haja El Hamdaouia aura connu la colonisation et l’indépendance, et aura su traverser les générations avec toujours autant de succès.

À LIRE  Le Maroc défend sa proposition pour le Sahara comme la seule issue à l'ONU