Micro-Entrepreneur: Un total de 27 lauréats, dont 15 femmes, ont été primés pour l’originalité et la réussite de leurs micro-projets et ce, lors de la 7ème édition du Prix national du micro-entrepreneur, tenue mercredi à Casablanca en mode hybride, à l’initiative du Centre Mohammed VI de Soutien à la Microfinance Solidaire (CMS) et de la Fédération Nationale des Associations de Microcrédit (FNAM).

Ce prix a porté sur neuf catégories à savoir, le prix spécial CMS pour la formalisation, le prix développement humain, le prix microentreprise innovatrice, le prix microentreprise féminine, le prix microentreprise jeune, le prix tourisme responsable, le prix de Réinsertion, le prix de l’économie verte et le prix d’encouragement. Originaires des quatre coins du Royaume, les lauréats de cette année exercent dans la poterie, l’agriculture biologique et hydroponique, la couture et broderie, le tourisme rural, la boucherie, la menuiserie et la coiffure et esthétique entre autres.

A l’instar des éditions précédentes, ce 7ème prix vient rendre hommage aux bénéficiaires du microcrédit ayant réussi à élaborer des projets générateurs de revenu. L’objectif est de mettre en lumière les micro-entrepreneurs qui se sont illustrés dans de multiples domaines d’action tout en améliorant considérablement leurs conditions de vie et celles de leur famille et parfois aussi de leur entourage proche, à travers la création d’une activité à forte valeur ajoutée, la formalisation de leur activité, leur capacité à se réintégrer dans leur environnement socio-économique, ou encore leur apport dans la protection de l’environnement.

“Nous sommes honorés de pouvoir primer 27 micro-entrepreneurs qui ont eu l’audace de créer leurs propres entreprises et de bénéficier des services du secteur de la microfinance qui étaient un grand soutien pour eux”, a souligné à cette occasion la directrice du CMS, Naima Sahil, relevant que ce secteur leur a donné la chance de démarrer leurs activités.

À LIRE  BAC 2020: les documents encadrant les examens envoyés aux candidats

Cette manifestation est devenue un rendez-vous incontournable pour les micro-entrepreneurs et le secteur de la microfinance au Maroc en général, s’est-elle félicitée, faisant part de son souhait de faire de ce prix un outil essentiel et un levier de développement du secteur social et solidaire et de la microfinance dans le Royaume en particulier.

De son côté, Ahmed Ghazali, président de la FNAM, a expliqué que ce prix se veut une tribune d’encouragement aux micro-entrepreneurs marocains les plus méritants à même de les aider à concrétiser leurs visions entrepreneuriales.

Le secteur de la microfinance a été touché de plein fouet par la pandémie du nouveau coronavirus (covid-19), a-t-il soutenu, insistant sur la mobilisation de l’ensemble des acteurs à même de remédier à cette situation particulière.

Cette édition, qui a connu la participation de 116 candidats au total, dont 53% sont des femmes, a été organisée en partenariat avec la Fondation Citi, le Groupe Crédit Agricole du Maroc, le Groupe Banque Populaire, la Fondation CDG et Al Amana Microfinance.

Avec MAP-