Israël lève l’obligation du port du masque en extérieur pour la première fois depuis le début de la pandémie.

Israël a levé à partir de dimanche l’obligation du port du masque en extérieur et relancé l’enseignement entièrement en présentiel pour toutes les classes, pour la première fois depuis le début de l’épidémie de coronavirus.

« C’est une grande victoire pour le pays et pour les Israéliens », proclame le docteur Sharon Alroy-Preis, directrice de la santé publique en Israël. Déjà pendant le début du weekend, les Israéliens avaient retiré les masques avant l’entrée en vigueur de la nouvelle directive qui coïncide avec le début d’une vague de canicule.

Les masques devront toutefois être portés dans les lieux publics en intérieur et le ministère de la Santé recommande à la population de le garder sur le visage en extérieur lors de grands rassemblements.

Près de 5 millions d’Israéliens sont vaccinés contre le coronavirus, soit plus de la moitié de la population, à la suite d’une vaste campagne de vaccination menée dans le pays.

Le taux de contamination, en diminution constante, était dimanche de 0,8%, et le coefficient de reproduction R de 0,71 au 7 avril, se maintient en dessous du seuil 1 depuis la sortie du troisième confinement imposé en Israël par le gouvernement.

À LIRE  Droit hébraïque au Maroc : le ministère de la Justice signe un partenariat à Bayt Dakira