En cuisine, l’eau de fleurs d’oranger est utilisée essentiellement pour préparer des gâteaux ou pour parfumer nos plats. La fleur d’oranger est très prisée pendant le mois de Ramadan et sa distillation est une tradition qui rejaillit en cette saison printanière de l’année.

En plus de ses vertus médicinales, l’eau de fleurs d’oranger rajoute une saveur très parfumée et légèrement sucrée à nos délices spécial Ramadan.

Le Musée Mohammed VI pour la civilisation de l’eau au Maroc « Aman » a organisé, une cérémonie de distillation de la fleur d’oranger « ZAHRIA », et ce dans le cadre de la préservation des coutumes et des traditions du Royaume.

Marrakech revivifie la tradition de distillation de la fleur d’oranger 1

Comme chaque début de printemps, la fête de la fleur d’oranger capitalise sur cette tradition ancestrale où, les femmes se rassemblent pour distiller cette fleur blanche qu’offrent les milliers de bigaradiers d’orangers à la senteur envoutante.

Au Programme de cet événement figuraient une cérémonie et démonstration artisanales de la distillation de la fleur d’oranger, une animation artistique (musique andalouse) et une dégustation de thé et de gâteaux marocains aromatisés à la fleur d’oranger.

« Dans le cadre de la préservation des coutumes et des traditions du Royaume, le Musée Mohammed VI pour la civilisation de l’eau au Maroc -Aaman- accueille cette cérémonie qui permet au public de découvrir les techniques de distillation de la fleur d’oranger », a indiqué le directeur du Musée Mohammed VI pour la civilisation de l’eau au Maroc « Aman », M. Mohamed Ali Mohyi.

Dans ce sens, il a appelé à la préservation de cette tradition qui se perpétue depuis des siècles, rappelant que Marrakech, à l’instar des autres villes ancestrales du Royaume, œuvre pour assurer la pérennité de ce patrimoine immatériel et empêcher sa disparition.

À LIRE  Bourses d'études: Un budget de 2,39 MMDH en 2021

Et d’ajouter que la cérémonie de distillation de la fleur d’oranger est une occasion pour le public de découvrir ce musée, une institution culturelle qui a pour vocation de préserver la mémoire, de diffuser et de mettre en valeur le patrimoine hydraulique marocain comme un référent de la gestion de l’eau au niveau mondial.