La production de dattes au Maroc est passée de 90.000 à 127.000 tonnes. Le Plan Maroc Vert a accordé une importance particulière à la filière phoenicicole nationale. En effet, les professionnels du secteur ont assisté à une hausse considérable de la récolte, qui est passée de 90.000 tonnes à 127.000 tonnes de dattes.

Cette augmentation de la production est le résultat de travaux conjoints menés par l’Agence Nationale pour le Développement des Zones Oasiennes et de l’Arganier (ANDZOA) qui, depuis sa création en 2010, a permis le renforcement de la filière de l’arganier et des dattes et ce, grâce à l’accompagnement des acteurs de ces filières agricoles, en passant par la plantation et la régénération de nouveaux arbres, outre la valorisation des produits issus des récoltes.

En effet, selon Brahim Hafidi, directeur général de l’ANDZOA, l’agence a réalisé « la plantation de 3 millions de palmiers à l’horizon de 2020, la réorganisation des exploitations de palmiers qui s’étalent sur une superficie 50.000ha, la création de nouvelles plantations sur une superficie de 17.000 ha, ainsi que la mise en valeur de la filière ».

Pour ce qui est de la gestion post-récolte des fruits, l’ANDZOA a veillé à l’organisation des professionnels de coopératives et de groupements d’intérêt économique, de manière à ce que chacune de ces entités dispose d’unités de conditionnement et de valorisation des produits.

À LIRE  Noor Ouarzazate: Inauguration d’un système de stockage d’énergie thermique