Les deux humoristes avaient participé au tournage d’une vidéo à Marrakech où des propos dégradants et sexistes avaient été prononcés à l’encontre de femmes et d’enfants marocains.

L’humoriste français Brahim Bouhlel a été condamné mercredi au Maroc à huit mois de prison ferme pour avoir diffusé sur les réseaux sociaux une vidéo jugée insultante, indique l’avocat de la défense. Dans la même affaire, un influenceur franco-marocain connu sous le pseudonyme « Zbarbooking » a été condamné à un an de prison ferme, selon Marouane Rghioui.

Les deux hommes, en détention préventive depuis deux semaines, étaient poursuivis pour « diffusion d’une vidéo d’une personne sans son consentement » et « détournement de mineur ». Dans une vidéo devenue virale, Brahim Bouhlel – attablé dans un restaurant à Marrakech aux côtés de « Zbarbooking » et de l’acteur français Hedi Bouchenafa – avait filmé trois mineurs en proférant des insultes, suscitant l’indignation sur les réseaux sociaux.

À LIRE  Covid-19: 3.988 nouveaux cas confirmés et 2.784 guérisons