Le Fonds monétaire international (FMI) a dévoilé dans la dernière mise à jour de ses prévisions et projections sur la richesse mondiale mesurée par le PIB, à prix courants (en dollars) sur la période 2021-2026, le classement des pays les plus riches de l’Afrique d’ici 2026.

Selon les prévisions du Fonds monétaire international, les pays nord-africains vont cette année connaître des fortunes extrêmement diverses. Grande morosité du côté de Tunis et d’Alger contre une nette reprise à Rabat et au Caire.

L’Afrique devrait cependant renouer avec la croissance et rebondir à 3,1% en 2021 après une chuter de 3% en 2020 et se stabiliser à un peu moins de 4% à moyen terme — ou autour de 5%, si l’on exclut les deux plus grandes économies de la région, l’Afrique du Sud et le Nigeria.

Ces chiffres globaux occultent des disparités considérables en matière de perspectives de croissance entre deux groupes de pays.

Environ la moitié des pays de la région, essentiellement des pays pauvres en ressources naturelles, devraient connaitre une croissance d’au moins 5%, ainsi qu’une hausse de leur revenu par habitant plus rapide que la moyenne mondiale à moyen terme.

Après une année 2020 catastrophique marquée par la récession (- 2,1 %), la plus violente que le continent africain ait connue depuis un demi-siècle, due à la pandémie de Covid-19, les perspectives de croissance semblent aujourd’hui légèrement moins dégradées nous dit l’Institution.

LE MAROC A LE TAUX D’INFLATION LE PLUS BAS DE LA RÉGION

Le Maroc a connu en 2020 deux chocs, la sécheresse qui a nui aux récoltes et au monde rural et l’épidémie qui a tari son tourisme. Ces chocs lui ont infligé une sévère récession (-7 %), qui sera rapidement surmontée en 2021 (+4,5 %) et en 2022 (+3,9 %).

À LIRE  51% des grossistes anticipent une baisse des ventes au quatrième trimestre de 2020

En effet, le gouvernement marocain a pris des mesures pour protéger ses populations les plus vulnérables parmi lesquelles 5 millions de personnes ont bénéficié d’un transfert monétaire. La Banque centrale a piloté efficacement la monnaie et le taux de change du dirham, ce qui vaut au Maroc le taux d’inflation le plus bas de la région (moins de 1 %).

fmi: le maroc l'un des 10 pays qui seront les plus riches d'afrique en 2026 1

Le FMI confirme qu’ à fin 2025, le Maroc devrait repasser au quatrième rang. Durant la période 2020-2026, si le Nigéria va consolider sa position de première puissance économique africaine, d’importants bouleversements sont projetés par le FMI pour les autres pays dans le top 5 continental. En effet, le pays le plus peuplé du continent, (210 millions d’habitants), fera plus que doubler son PIB au cours des 6 prochaines années, en passant de 429 milliards de dollars en 2020 à 964 milliards de dollars en 2026, selon les projections du FMI.

L’Egypte qui a bénéficié d’importantes découvertes de gaz en Méditerranée à en devenir 13ème producteur de gaz mondial est en seconde position. L’Afrique du Sud, dont le déclin économique est un secret de Polichinelle, verra son PIB croître durant la période 2020-2026 mais, avec une progression moindre que les deux premières puissances économiques, complètera le podium, tandis que le Maroc le charriera en quatrième position. Puis viendront respectivement l’Algérie, le Kenya, l’Ethiopie et la Côte d’Ivoire. Le Ghana et la Tanzanie fermeront la marche.