Au moins 44 personnes ont trouvé la mort dans une bousculade survenue lors d’un festival religieux en Israël ce vendredi 30 avril, selon des médecins, dans ce que le Premier ministre Benjamin Netanyahu a décrit comme une “grande catastrophe”.

Des dizaines de milliers de personnes participaient dans la nuit de jeudi à vendredi à un pèlerinage annuel à Méron pour le plus grand événement public dans le pays depuis le début de la pandémie de Covid-19.

Drame en Israël : au moins 44 morts lors d'une bousculade géante dans un pèlerinage religieux 1

C’était le plus grand rassemblement jamais organisé depuis le début de la pandémie de coronavirus en Israël et il a tourné au cauchemar comme l’explique le vice-président des opérations de l’organisation United Hatzalah Dov Maisel :

“Nous venons de gérer l’une des pires catastrophes d’Israël. Le désastre terrible de personnes venues célébrer Lag Baomer et Rabbi Shimon Bar Yochai et qui, malheureusement, ont été littéralement écrasées à mort.”

Au fur et à mesure de la nuit le bilan s’est alourdi, les sources médicales le passant de 20 blessés à des “dizaines” de morts. Les secouristes avaient d’abord cru à l’effondrement de gradins puis les témoignages évoquant le mouvement de panique de la foule ont balayé la première hypothèse.

Drame en Israël : au moins 44 morts lors d'une bousculade géante dans un pèlerinage religieux 2

Six hélicoptères et des équipes médicales ont été déployés pour évacuer les blessés.

Les autorités avaient permis la présence de 10 000 personnes dans l’enceinte du tombeau de Rabbi Shimon bar Yochai, mais la presse locale faisait état de 100 000 personnes sur place.

Il faut savoir que toutes les restrictions sanitaires ont été levées en Israël car 80 % de la population âgée de plus de 20 ans est à présent vaccinée. L’an dernier, cet événement religieux avait été annulé. En 2019, il avait rassemblé près de 250 000 pèlerins.

À LIRE  Covid-19/Maroc: 398 nouvelles rémissions, 26 nouveaux cas, 7859 au total