La Brigade de la police judiciaire de Berrechid a interpellé, samedi matin, sur la base d’informations précises fournies par la Direction générale de la surveillance du territoire (DGST), un individu soupçonné de liens avec un réseau criminel qui s’activait en Algérie dans des crimes d’enlèvement, de séquestration, de demandes de rançons et d’homicide volontaire avec mutilation du cadavre.

Dans un communiqué, la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) a indiqué que les premiers éléments de l’enquête montrent que le suspect agissait au sein d’un réseau réunissant des ressortissants marocains et algériens. Leurs cibles sont essentiellement des membres de la communauté marocaine installés en Algérie et travaillant dans l’artisanat.

Leur mode opératoire consiste à enlever ces Marocains et à ensuite demander des rançons à leurs familles en échange de leur libération. C’est ainsi qu’il a été clairement défini grâce aux investigations que l’homme de 25 ans arrêté à Berrechid a participé à l’enlèvement, la séquestration et l’assassinat d’un ressortissant marocain originaire de Khénifra, dont la dépouille avait été retrouvée, brûlée.

Des investigations ont été ainsi menées sous la supervision du parquet compétent pour identifier l’ensemble des suspects, Marocains et étrangers, impliqués dans ce meurtre sur le sol algérien, élucider tous les crimes qu’ils auraient commis et déterminer toutes les ramifications et les liens éventuels de ce réseau avec les bandes du crime organisé s’activant en Algérie et ciblant des ressortissants marocains, conclut la DGSN.

À LIRE  Kénitra: saisie de plus de 2 tonnes de chira, 4 individus interpellés