Le Maroc continue de jouer un rôle actif et constructif dans tous les processus de négociations au sein de l’Organisation mondiale du commerce (OMC) en vue d’aboutir à des compromis concrets et réalisables, a souligné lundi l’ambassadeur représentant permanent du Royaume à Genève, Omar Zniber.

« Fidèle à son rôle de pays facilitateur et défenseur des intérêts des pays en développement, le Maroc s’est toujours investi dans la recherche de compromis concrets et réalisables », a souligné M. Zniber qui présentait la déclaration du Royaume lors d’une réunion du Comité des négociations commerciales à l’OMC.

Le Maroc, a-t-il poursuivi, appelle les membres de l’organisation à faire face aux défis majeurs qu’affrontent tous les pays, en particulier ceux en développement qui sont menacés par l’impact des changements climatiques, la sécurité alimentaire notamment en Afrique, et les dysfonctionnements graves relevés en matière de lutte contre la pandémie, en particulier l’accès aux vaccins.

Le diplomate marocain a décliné, à ce propos, les propositions du Maroc ayant trait aux négociations sur la pêcherie, à l’agriculture et à la facilitation des investissements.

Il a, par ailleurs, souligné que l’OMC devrait jouer un rôle important dans la reprise économique mondiale, en particulier pour les pays en développement et les moins avancés, en empêchant les divers types de restrictions à l’exportation des médicaments et vaccins Covid19 vers ces pays et en levant les barrières protectionnistes devant leurs exportations.

M. Zniber a présenté, en outre, une déclaration au nom du groupe des coauteurs du « Dialogue informel sur la pollution plastique et le commerce des plastiques respectueux de l’environnement ». Il a exposé notamment les conclusions de la 2ème réunion du « Dialogue informel” sur la pollution par les plastiques et le commerce des plastiques écologiquement durables», tenue en mars dernier sous la présidence du Maroc, autour des thèmes de la transparence et de la coopération internationale.

À LIRE  LE MAROC PARTICIPE A LA 6ÉME ÉDITION D’AFRICA AGRI FORUM À LIBREVILLE

Le dialogue informel a été lancé en novembre 2020 lors de la Semaine du Commerce et de l’Environnement du Comité sur le Commerce et l’Environnement et dont l’objectif était de fournir une plate-forme dédiée permettant aux membres d’explorer – par l’échange d’idées, d’informations et de points de vue – comment l’OMC pourrait contribuer aux efforts nationaux et mondiaux visant à lutter contre la pollution par les plastiques et à passer à un commerce des plastiques circulaire et durable.

Dans une allocution à cette occasion, la directrice générale de l’OMC, Mme Ngozi Okonjo-Iweala, a insisté sur le rôle de l’Organisation dans le contexte du commerce multilatéral, en appelant à faire preuve de volonté politique pour réussir la prochaine conférence ministérielle prévue en fin d’année.

Elle a émis le souhait d’organiser une réunion informelle au niveau ministériel autour des conclusions sur les subventions à la pêcherie.

Pour rappel, les subventions à la pêcherie, comme de nombreux autres sujets, en particulier ceux se rapportant à l’agriculture et au statut des pays en développement, constituent des points de grande divergence entre les pays membres.

AVEC-MAP