Le Royaume du Maroc a suivi avec profonde inquiétude les violents incidents survenus à Al Qods acharif et dans la mosquée Al Aqsa, a indiqué dimanche le ministère des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger.

“Le Maroc dont le Souverain SM le Roi Mohammed VI, que Dieu L’assiste, préside le Comité Al Qods, considère ces violations comme un acte inadmissible et susceptible d’attiser les tensions”, a affirmé le ministère dans un communiqué. Le Royaume, ajoute-t-il, “considère que les mesures unilatérales ne sont guère la solution, de même qu’il appelle à favoriser le dialogue et le respect des droits”.

Le ministère a souligné que le Maroc affirme la nécessité de préserver le statut spécial de la ville d’Al Qods et de protéger le cachet islamique de la ville sainte et la sacralité de la Mosquée Al Aqsa.

Pour rappel, la police israélienne soutenue par des colons juifs a pénétré, vendredi soir, l’esplanade de la mosquée Al Aqsa à Al Qods lors de la prière des Tarawihs, munie de grenades assourdissantes, de gaz lacrymogène et de matraques.

À LIRE  Arabie Saoudite : attaque au couteau au consulat français de Jeddah