Pour rentrer au Maroc il faudra prévoir une quarantaine de 10 jours dans l’un des 6 hôtels désignés par les autorités marocaines.

une note circulaire de la Direction générale de l’aviation civile (DGAC) a défini de nouvelles conditions pour l’accès au territoire national des Marocains bloqués à l’étranger. Destinée aux opérations de rapatriement (vols spéciaux), la nouvelle procédure prend effet à partir de ce samedi 8 mai 2021.

“Ces nouvelles dispositions ne concernent absolument pas les passagers en provenance des pays avec lesquels le Maroc n’a pas suspendu les vols tels le Sénégal, les Etats-Unis, le Canada, la Mauritanie, l’Arabie saoudite, etc”, tient à préciser une source aéroportuaire.

Seuls les passagers en provenance des pays avec lesquels le Maroc avait décidé de suspendre les vols, et transitant par un des pays avec lesquels les vols ont été maintenus, sont concernés par ces nouvelles dispositions, ajoute la même source.

Adressée aux compagnies aériennes, la note circulaire de la DGAC prévoit une quarantaine de dix jours dans l’un des 6 hôtels désignés par les autorités marocaines.

Les passagers doivent présenter à l’enregistrement pour le vol les documents suivants:

  • Une déclaration sur l’honneur.
  • Un test PCR négatif de moins de 48 heures.
  • L’autorisation de sortie du territoire national marocain délivrée par le ministère de l’Intérieur (préfecture ou province).
  • Un justificatif d’une réservation confirmée (quittance de paiement) dans les structures hôtelières suivantes: hôtel Atlas (Noauceur), hôtels Onomo (Boulevard Al Massira ou Nouaceur), hôtels Ibis (Casa port, boulevard Abdelmoumen), hôtel Delta Atlas (boulevard Mohammed V).
À LIRE  Le Maroc récupère 25.500 pièces préhistoriques rares de la France