Le Maroc prépare une vaste opération « exceptionnelle » pour accueillir les Marocains résidant à l’étranger

L’annonce a été faite par la ministre déléguée auprès du ministre des Affaires étrangères, chargée des Marocains résidant à l’étranger, Nezha El Ouafi, à la Chambre des conseillers.

En réponse à une question orale devant les conseillers de la deuxième Chambre, la ministre déléguée auprès du ministre des Affaires étrangères, chargée des Marocains résidant à l’étranger, Nezha El Ouafi, a laissé entendre que faute d’une reconduction de l’opération Marhaba, le royaume du Maroc pourrait enclencher une vaste opération exceptionnelle pour recevoir les Marocains résidant à l’étranger l’été prochain. « L’organisation de l’opération Marhaba ne dépend pas uniquement du royaume du Maroc.

“Pour cela, le Ministère reste mobilisé et à la disposition de nos concitoyens tout en renforçant la veille. En fonction des impacts de cette pandémie, une série de mesures proactives et urgentes doivent être prises, à court et moyen termes, pour accompagner et soutenir nos concitoyens en situation de précarité.”a souligné la ministre.

Dans ce cadre, “nous nous penchons actuellement sur la préparation d’un plan d’urgence qui va définir les mesures et les actions à caractère administratif, social et économique qui vont nous permettre d’accompagner nos concitoyens résidant à l’étranger et de répondre aux défis auxquels ils seront confrontés”.a souligné la ministre.

Le ministre a rappelé qu’en dépit de la situation exceptionnelle, une réunion du Comité national de l’opération de transit s’est tenue le 19 avril, sous la présidence du ministère de l’Intérieur. Une réunion au cours de laquelle les mesures et procédures liées à l’organisation de l’opération Marhaba à différents niveaux ont été revues et étudiées par les parties prenantes. « Les intervenants ont exprimé leur disponibilité et leur pleine préparation à tous les scénarios possibles », a déclaré le ministre.

À LIRE  Démantèlement du "plus vaste" site de vente sur le Darknet DE DROGUES, FAUSSE MONNAIE, FAUX PAPIERS..

Nezha El Ouafi a rappelé que la décision du Maroc se réfère à la forme du processus que l’opération prendra cette année, rappelant que son organisation continue de dépendre de divers facteurs et considérations.

Ainsi, il a cité l’évolution de la situation épidémiologique au Maroc et dans les pays d’accueil des EMR, l’ouverture des frontières terrestres, maritimes et aériennes du Maroc et des pays touchés par cette opération et la capacité des pays à s’organiser, notamment l’Espagne.

Le Ouafi a rappelé que le Maroc a annulé l’opération Marhaba 2020, se contentant d’organiser des voyages spéciaux, qui ont permis le retour de 45000 Marocains et l’entrée de 22000 véhicules, notamment via des liaisons maritimes entre Tanger-Med et Nador vers Sète en France et Gênes en Italie. Normalement, l’opération Marhaba, menée en collaboration avec les autorités espagnoles, permet le retour d’environ 3 millions de Marocains vivant à l’étranger chaque été.

En 2019, pas moins de 3 millions de Marocains avaient regagné le Maroc dans le cadre de l’opération Marhaba. Celle-ci a été remplacée en 2020, du fait de la pandémie, par une opération exceptionnelle qui a permis le retour de 45.000 Marocains à travers des liaisons maritimes reliant Tanger Med et Nador à Sète, en France, et Gênes, en Italie.