Les forces armées royales marocaines (FAR) ont fêté, ce vendredi, leurs 65 ans d’existence, une occasion durant laquelle le roi Mohammed VI, chef suprême et chef d’État-Major général des FAR, a adressé vendredi un ordre du jour aux officiers, sous-officiers et militaires de rang.

Dans cet ordre, le souverain marocain a loué la persévérance des membres des FAR, aussi bien dans la défense des constantes du Maroc et de son intégrité territoriale, que dans la participation aux opérations de maintien de la paix.

“Nous ne pouvons, en cette conjoncture sensible, marquée par la persistance de la pandémie de COVID-19 à l’international, que rendre hommage aux personnels médicaux et aux cadres des services sociaux des Forces armées royales qui sont aux avant-postes aux côtés de leurs homologues des établissements hospitaliers nationaux, des membres de la protection civile et des forces publiques”, a dit le roi.

Aussi, et en dépit des circonstances urgentes et difficiles de la pandémie et les restrictions et les contraintes qu’elle a imposées, les FAR ont pu poursuivre les “multiples missions avec le même enthousiasme et le même esprit de persévérance, tout en mettant en œuvre les plans à dimension sécuritaire, axés sur une lutte plus efficace et efficiente contre la criminalité transfrontalière, sans oublier votre vigilance permanente pour faire face aux changements climatiques à travers le positionnement proactif des équipes médicales et logistiques multidisciplinaires pour intervenir rapidement en cas d’urgence afin de porter secours et assurer le désenclavement, et fournir l’assistance humanitaire et médicale nécessaire”, a-t-il souligné.

Pour lui, les mutations rapides que connaissent aujourd’hui les sciences et les technologies de sécurité et de défense, “doivent inciter nos jeunes compétences militaires à les accompagner, et les mettre à profit dans des programmes nationaux de recherche exclusifs permettant de concevoir des solutions innovantes dans les domaines de la transformation numérique et des technologies de l’information et de la communication, de commandement et de contrôle, et ce afin d’augmenter le degré de préparation de notre armée et de soutenir ses capacités de combat sur le terrain”.

À LIRE  Kénitra: Interpellation d'un individu pour trafic de comprimés psychotropes