Le Royaume du Maroc a réitéré, dimanche, son soutien indéfectible au peuple palestinien, particulièrement son droit à l’indépendance, à la liberté et à l’émancipation, appelant à intensifier les efforts visant à créer les conditions propices pour relancer le processus de paix et surmonter la situation de blocage qui pèse sur la sécurité et la paix dans la région.

S’exprimant lors de la réunion virtuelle d’urgence des ministres des Affaires étrangères de l’Organisation de la coopération islamique (OCI), la ministre déléguée auprès du ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, chargée des Marocains résidant à l’étranger, Nezha El Ouafi a souligné que le Roi Mohammed VI, en sa qualité de Président du Comité Al-Qods, continuera de défendre le statut spécial de la ville sainte, de protéger son cachet islamique, de préserver le caractère sacré de la mosquée Al-Aqsa et de défendre l’identité historique de cette ville sainte en tant que terre de coexistence entre les religions célestes.

L’approche marocaine, a expliqué Mme El Ouafi, vise à combiner l’action politique et diplomatique, au niveau bilatéral et dans les forums internationaux, et le travail de terrain mené par l’Agence Beit Mal Al-Qods Al-Sharif, bras opérationnel du Comité Al-Qods, sous la supervision personnelle du Roi, afin de répondre en permanence aux besoins de ses habitants et de les soutenir.

Le Souverain, a relevé Mme El Ouafi, a donné Ses Très Hautes instructions pour l’envoi d’une aide humanitaire d’urgence au profit de la population palestinienne en Cisjordanie et dans la bande de Gaza, dans le cadre du soutien continu du Royaume à la juste cause palestinienne et de sa solidarité avec le peuple palestinien frère.

À LIRE  Covid-19 : La campagne de vaccination élargie aux 30-34 ans

D’autre part, la ministre a souligné que l’escalade rapide des événements nécessite, plus que jamais, des mesures internationales urgentes pour désamorcer la tension qui ne sert au final que les forces de l’extrémisme, les partisans de la haine et les promoteurs de l’hostilité, notant que le Royaume du Maroc insiste sur l’importance de poursuivre les efforts internationaux pour trouver un règlement juste et équitable à la cause palestinienne, sur la base de la solution à deux États, comme convenu internationalement, de manière à permettre la création de l’État de Palestine dans les frontières du 4 juin 1967, avec Jérusalem-Est pour capitale.

La décision d’évacuer de force des dizaines de familles palestiniennes de leurs maisons du quartier de Sheikh Jarrah, l’augmentation des attaques israéliennes contre la mosquée Al-Aqsa et l’arrestation et la blessure de centaines de fidèles dans ses esplanades, ainsi que la tension qui s’en est suivie dans la bande de Gaza sont des pratiques totalement inacceptables, a insisté Mme El Ouafi, tout en réitérant la condamnation ferme par le Maroc de la violence perpétrée dans les territoires palestiniens occupés, dont la poursuite ne fait qu’attiser la haine et réduit les chances de paix dans la région.

La cause palestinienne et la question d’Al-Qods Al-Sharif resteront au cœur du conflit dans la région du Moyen-Orient et au centre des préoccupations de l’Organisation de la coopération islamique qui a été créée pour soutenir les Palestiniens et défendre leurs droits légitimes, a affirmé Mme El Ouafi, notant qu’aucune paix globale et durable ne peut être envisagée sans la résolution de la question palestinienne, qui jouit d’une attention particulière du Roi Mohammed VI, qui ne cesse d’intensifier les efforts pour soutenir les droits légitimes des Palestiniens.

À LIRE  L’artiste Mahmoud El Idrissi n’est plus

Le Royaume du Maroc, a fait savoir la ministre, reste convaincu que l’unité des rangs islamiques et arabes, l’adhésion à la paix en tant que choix stratégique et l’adoption du dialogue et de la négociation dans les forums régionaux et internationaux, est susceptible de résoudre ce conflit, permettant ainsi la création d’un État palestinien indépendant conformément à la légitimité internationale.

Mme El Ouafi a également réitéré l’appel du Maroc à la communauté internationale pour qu’elle assume ses responsabilités, mettre fin aux violations dans les territoires palestiniens occupés et à la détérioration de la situation dans la région et relancer le processus politique, conformément aux fondements de la légitimité internationale, aux résolutions du Conseil de sécurité et à l’Initiative de paix arabe.

Avec-MAP