C’est une proposition qui a été faite au ministère parmi les pistes de relance sur secteur est qui est en passe d’être concrétisée. Des chèques-vacances ont ainsi été proposés en tant que mécanisme offert par l’employeur en vue d’encourager le tourisme interne, a affirmé la ministre.

Nadia Fettah Alaoui a relevé à ce propos que le décret relatif à ce mécanisme est en cours d’approbation. Elle a également fait savoir que son département est en cours d’élaboration d’études approfondies et de recherches sur le terrain consacrées aux marchés externe et interne en prévision de la reprise de l’activité touristique, en plus de campagnes promotionnelles.

En ce qui concerne le transport aérien, la ministre a indiqué que jusqu’à mars 2021, l’activité au niveau de tous les aéroports nationaux a enregistré une baisse de 70,16% par rapport à l’année 2020 et de 73,90% en comparaison avec 2019, relevant que la baisse devrait persister jusqu’en 2023 et que le trafic aérien ne devrait retrouver son niveau de 2019 qu’à partir de l’année 2024. S’agissant de la compagnie aérienne Royal Air Maroc, Mme Fettah Alaoui a indiqué que la majorité de la flotte d’avions a été clouée au sol, une immobilisation qui pourrait être maintenue à hauteur de 30% durant les prochains années, ajoutant que d’après les prévisions, 40% de l’activité du trafic aérien pourrait être exploitée cette année.

Revenant sur le comportement du secteur et les mesures qui ont été prises pour sauver l’emploi, la ministre a souligné que l’activité touristique a été lourdement impactée par la pandémie, à l’instar de toutes les destinations touristiques mondiales. Le secteur a ainsi enregistré une baisse de 78% en termes de visiteurs par rapport à la même période de l’année antérieure, avec 430.000 touristes jusqu’au mois de mars dernier.
Au sujet des recettes touristiques, elles ont été de l’ordre de 5,3 milliards de dirhams durant les trois premiers mois de l’année, soit une baisse de 69% par rapport à la même période de l’année 2020.

À LIRE  Marine: L'USS Dwight D. Eisenhower participe à un exercice au Maroc

Mme Fettah Alaoui a rappelé, à cette occasion, le programme contractuel pour le soutien et la relance du secteur touristique 2020-2022, qui vise à préserver les emplois et le tissu économique, à stimuler la demande et à créer une transformation structurelle dans le secteur touristique, soulignant que ce contrat-programme contient plusieurs mesures touchant aux établissements touristiques classés, aux agences de voyage, aux restaurants touristiques, aux guides touristiques et au transport touristique.

Parmi ces principales mesures figure le versement d’une indemnité forfaitaire de 2.000 DH aux salariés des entreprises touristiques déclarés à la CNSS. Ainsi, jusqu’à fin avril 2021, 5.518 entreprises touristiques ont déposé leurs déclarations pour faire bénéficier leurs salariés de ce soutien qui concerne plus de 79.000 personnes.

Le ministère a entrepris, poursuit la responsable gouvernementale, d’autres mesures visant à renforcer les capacités des acteurs touristiques, avec la mise en place d’une plateforme électronique qui leur permet de suivre des formations gratuites dans plusieurs secteurs.