Le Maroc renforce son niveau de vigilance pour riposter aux variants préoccupants non encore en circulation au Maroc, conformément au Plan national de veille contre l’infection par le Cocvid-19 (Coronavirus).

Pour ce faire, le ministère de la Santé a mis en place une procédure spéciale intitulée «l’investigation d’un cluster lié à un nouveau variant du SARS-CoV-2 non encore en circulation au Maroc».

Élaborée pour cadrer l’investigation autour d’éventuels cas de maladie dus à un variant ne circulant pas encore au Maroc, cette procédure vise à identifier le plus rapidement possible tous les contacts et à assurer la prise en charge adéquate des cas et des contacts, indique-t-on auprès de ce département.

La procédure définit 3 niveaux de cas : suspect, probable et confirmé de nouveau variant; ce dernier est toute personne chez qui une infection au SARS-CoV-2 a été confirmée par examen moléculaire (RT-PCR) et chez qui le séquençage a révélé le nouveau variant», ajoute la même source.

Cette procédure spéciale présente, en outre, un logigramme d’investigation des cas, des modalités de prise en charge, aussi bien des cas et de leurs contacts, ainsi que le circuit des prélèvements et les supports d’information.

En ce qui concerne le mode de prise, la procédure prévoit l’isolement à l’hôpital des cas confirmés d’infection par un variant ne circulant pas au Maroc, pendant 14 jours à partir de la date du début des symptômes ou de la confirmation par PCR pour les cas asymptomatiques.

À LIRE  Marrakech: Jamal Debbouz aux obsèques de son père Touzani