L’écrivaine et journaliste, Mounia Belafia, vient de publier chez L’Harmattan une nouvelle pièce de théâtre sobrement intitulée «Hors les murs».

Zaytuun, Fartuun, Sadou, Abdel Malek et Nelson sont les héros de la nouvelle pièce de Mounia Belafia. Dans la vraie vie, ces personnes sont des immigrés clandestins qui ont quitté leur pays à la recherche de nouvelles opportunités. “Des milliers de personnes, en chair et en os, ont perdu la vie tandis qu’elles voulaient fuire la misère, les guerres, la répression, les traditions, les idéologies ou cherchaient tout simplement à rejoindre d’autres horizons pour mieux respirer”, lit-on dans la préface.

«Hors les murs» : l’immigration clandestine racontée par Mounia Belafia 1
Mounia Belafia

Dans sa pièce de théâtre, la journaliste donne la parole aux immigrés clandestins et raconte leurs souffrances, leurs douleurs, mais aussi leur espoir. “Avant de passer dans l’autre monde, ils ont voulu raconter leur vie et laisser des traces. Car Une balle qui atteint un corps traverse toute une vie, tue tant de rêves et d’espoirs, mais elle peut aussi stimuler un récit, faire revivre des souvenirs et faire parler les rêves”, explique la dramaturge.

Mounia Belafia est titulaire d’un doctorat en cinéma et audiovisuelle de la Sorbonne. Elle est actuellement journaliste à Radio Montecarlo Doualiya. Elle a également travaillé avec plusieurs supports médiatiques comme France 24, Alarabia et Almajalla Magazine.

La journaliste et écrivaine a déjà reçu le Prix de la presse arabe à Dubai en 2002 et le prix Nazek Al Malaika de la nouvelle à Baghdad en 2012.

À LIRE  Covid-19/Maroc: 88 nouvelles guérisons, 7 nouveaux cas, 7.584 au total