L’Espagne ouvre ses frontières, à partir de ce lundi, à toutes les personnes vaccinées, et ce, sans attendre la mise en service du « certificat sanitaire européen » prévue pour le 1er juillet prochain.

« A partir du 7 juin, toutes les personnes vaccinées et leurs familles seront les bienvenues dans notre pays, l’Espagne, indépendamment de leur pays d’origine », avait annoncé le Président du gouvernement espagnol, Pedro Sanchez.

Ainsi, les voyageurs pourront entrer en Espagne en présentant juste une preuve de vaccination contre le Covid-19 avec des vaccins homologués par l’Union européenne (BioNTech et Pfizer, Moderna, AstraZeneca et Janssen Pharmaceutica SA) et/ou par l’Organisation mondiale de la santé (AstraZeneca/Oxford, Pfizer/BioNTech, Sinovac-CoronaVac, Janssen, Moderna et Sinopharm).

Les voyageurs non encore vaccinés pourront toujours présenter un test négatif PCR. En outre, les citoyens originaires de pays de l’UE classés verts comme l’Islande et certaines régions de Finlande et de Norvège, sont exemptés de tout contrôle sanitaire dans les frontières espagnoles.

De leur côté, les Britanniques seront autorisés à visiter librement l’Espagne alors que seuls les voyages considérés comme «essentiels» leur étaient permis jusqu’ici.

L’ouverture des frontières espagnoles pour les visiteurs vise à sauver le secteur touristique qui souffre d’une chute vertigineuse. En 2020, le pays ibérique a reçu seulement 19 millions de touristes étrangers, soit 77% de moins qu’en 2019.

À LIRE  Covid-19: Un assouplissement DES RESTRICTIONS AU MAROC, C'EST POSSIBLE après l’Aïd El Fitr