L’ambassadeur représentant permanent du Maroc auprès des Nations-Unies à New York, Omar Hilale, a été élu lundi par acclamation, en tant que président de la Première Commission de la 76ème session de l’Assemblée générale de l’ONU.

C’est la première fois que le Maroc accède à la présidence de cette importante Commission en charge du désarmement et de la sécurité internationale.

Suite à son élection, M. Hilale a déclaré devant l’Assemblée générale que le choix porté sur le Maroc « intervient dans un contexte international difficile marqué par la détérioration de la sécurité internationale, l’exacerbation de la menace terroriste et par la recrudescence inédite de défis, anciens et nouveaux, à l’édifice de la paix et de la sécurité internationales, en particulier l’architecture globale de désarmement et de non-prolifération».

Il a aussi appelé à renforcer les efforts afin de sauvegarder les instruments internationaux, tels que le Traité de non-prolifération nucléaire (TNP), ajoutant que « conscient de l’ampleur de la tâche, le Royaume du Maroc s’est, de tous temps, – et conformément aux Hautes orientations de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, Que Dieu L’Assiste,- résolument engagé en faveur des objectifs de désarmement, de non-prolifération et pour la réalisation de l’objectif d’un monde exempt d’armes nucléaires».

M. Hilale, qui a plus de 30 années d’expérience directe avec les Nations-Unies, a présidé, en 2004, la Conférence du Désarmement à Genève. Il a également été président de la Troisième Commission de l’Assemblée générale sur les questions sociales, humanitaires et culturelles, de 2015 à 2016.

À LIRE  Maroc: Le taux de remplissage des barrages atteint 49,7%