Le communiqué publié hier, dimanche, par le ministère des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, concernant les mesures visant à faciliter le retour des Marocains résidant à l’étranger au Maroc, annonce que l’opération “Marhaba 2021” aura lieu cette année à partir des mêmes points de transit maritime que l’année dernière : Sète en France et Gênes en Italie.

Et donc les ports espagnols ne sont pas concernés par cette importante opération. Pour rappel, l’année dernière, le port d’Algésiras a perdu 87,79% des embarquements à cause de l’annulation de l’opération Marhaba 2020. De son côté, le port de Tarifa, situé à une vingtaine de kilomètres d’Algésiras, a également été fortement impacté par l’arrêt de liaisons maritimes. Entre janvier et juillet derniers, seuls 24 175 voitures avaient pu embarquer entre les deux ports, contre 102 846 une année auparavant, soit une dégringolade de 76,49%.

À LIRE  COVID-19 France : la progression de l'épidémie est "très inquiétante" selon un haut responsable de la santé