Le ministère marocain de la Santé a indiqué, ce vendredi, que les voyageurs en provenance des pays de la liste A ne sont pas tenus de fournir un test PCR à leur arrivée au royaume du Maroc, s’ils sont munis d’un pass vaccinal attestant qu’ils ont reçu les doses nécessaires d’injections contre la Covid-19.

Pour les voyageurs vaccinés arrivant de la liste A, les documents exigés sont « un pass vaccinal OU un certificat attestant que la personne est complètement vaccinée ». Le test PCR n’est donc plus obligatoire, comme annoncé précédemment par le ministère des Affaires étrangères.

Une fiche sanitaire du passager, à télécharger en ligne avant l’embarquement ou distribuée à bord de l’aéronef ou du navire, dûment renseignée, notamment l’adresse du passager et deux numéros de téléphone permettant de le localiser, en cas de besoin, pendant les 10 jours qui suivent son arrivée sur le territoire national est également exigée pour les personnes vaccinées ou non.

Pour les personnes n’ayant pas pu être vaccinées ou incomplètement vaccinées, un test PCR négatif à l’embarquement ne datant pas de plus de 48 heures est exigé.

Pour les passagers en provenance de la liste B, voici les documents exigés:

  • Une autorisation exceptionnelle accordée par les services consulaires;
  • Un test PCR négatif à l’embarquement, datant de 48 heures au maximum;
  • Une quarantaine contrôlée de 10 jours, à la charge de l’intéressé dans des structures préalablement désignées par les autorités locales;
  • Un test PCR de contrôle au 9e jour.

Du côté du ministère des Affaires étrangères, c’est ce protocole qui est désormais pris en compte. Depuis ce vendredi, il fait l’objet d’une communication sur les réseaux sociaux de la diplomatie marocaine.

À LIRE  13ème édition du Festival de Fès de la Culture Soufie se tiendra en ligne