Le Maroc réaffirme à l’ONU que le règlement de la question du Sahara n’est concevable que dans le cadre de la souveraineté et l’intégrité territorial du Royaume.

Dans son intervention lundi devant le Comité des 24 des Nations-Unies, l’ambassadeur Représentant permanent du Maroc auprès de l’ONU, Omar Hilale, a réitéré que l’initiative d’autonomie, dans le cadre de l’intégrité territoriale du Royaume, est la seule et unique solution à la question du Sahara marocain.

«Le Maroc réitère avec force que la solution politique, réaliste, pragmatique, durable et de compromis, demandée par le Conseil de Sécurité ne pourra être conçue que dans le cadre de la souveraineté, l’intégrité territoriale et l’unité nationale du Royaume, et ce sur la base de l’initiative marocaine d’autonomie » a insisté M. Hilale devant le Comité.

Dans ce cadre, il a précisé que l’initiative d’autonomie “jouit du plein soutien de la population du Sahara marocain et de la communauté internationale. Le Conseil de Sécurité s’en félicite et la considère comme une solution sérieuse et crédible dans toutes ses résolutions depuis 2007. En outre, un très grand nombre d’Etats membres de l’ONU l’appuient comme la seule solution politique à ce différend régional.

Et d’ajouter que ce soutien a été largement exprimé lors de la dernière session de la 4ème Commission, ou encore durant « la Conférence ministérielle de soutien à l’initiative d’autonomie sous la souveraineté du Maroc », qui s’est tenue virtuellement le 15 janvier 2021, avec la participation de 40 pays des différentes régions du monde.

En outre, le diplomate marocain a indiqué « qu’une autre marque de reconnaissance internationale de la marocanité du Sahara est la proclamation historique, le 10 décembre 2020, par les Etats-Unis d’Amérique, de la souveraineté pleine et entière du Royaume du Maroc sur son Sahara, ainsi que l’ouverture de 22 Consulats généraux, de pays africains, arabes, des caraïbes et autres, dans les villes de Laâyoune et Dakhla au Sahara marocain.

À LIRE  La stratégie énergétique du Maroc mise en avant lors des Réunions printanières FMI-BM

Il a souligné, également, que « les positions passéistes des autres parties ont été définitivement enterrées par le Conseil de Sécurité et le Secrétaire général de l’ONU depuis plus de deux décennies ».

Enfin, M. Hilale a noté que « le Maroc demeure engagé dans le processus politique sous les auspices exclusifs des Nations-Unies, conformément aux résolutions du Conseil de Sécurité depuis 2007, et la facilitation de l’Envoyé Personnel du Secrétaire général de l’ONU, en vue de parvenir à une solution politique au différend régional sur le Sahara marocain ».

De même, il a réaffirmé « l’attachement du Maroc au processus de tables rondes consacré dans les résolutions 2468, 2494 et 2548 du Conseil de Sécurité, avec la participation du Maroc, l’Algérie, la Mauritanie et le «polisario » », faisant remarquer que le prochain Envoyé Personnel, devra reprendre ce processus de tables rondes, là où il s’est arrêté avec M. Horst Köhler, avec les mêmes participants et selon les mêmes modalités.

Avec-MAP