RYANAIR: Un vol à destination de Fès a décollé avec une quinzaine de minutes d’avance, samedi 19 juin, laissant sur le carreau une cinquantaine de passagers, pourtant à l’heure.

Planifié le 19 juin 2021 à 7h25 pour une arrivée à 8h30, le vol FR3551 de la spécialiste irlandaise du vol pas cher entre sa base à Toulouse-Blagnac et l’aéroport de Fès-Saïss (opéré par Malta Air en Boeing 737-800 de 189 sièges) aurait selon les passagers décollé avec 15 minutes d’avance.

L’un d’eux a raconté dans la Dépêche du Midi : « quand on est passés dans la salle d’embarquement à 7h10 après deux heures d’attente à l’enregistrement, on nous a dit que l’avion était parti ». La porte d’embarquement aurait été fermée à 6h55, soit 30 minutes avant le départ initialement prévu, toute personne se présentant après étant donc refoulée.

Ryanair a en milieu de matinée communiqué aux passagers lésés qu’une « procédure de remboursement allait être engagée ». Faute de comptoir passager dans l’aéroport toulousain, ce sont des prestataires qui ont du affronter l’ire des voyageurs, les accusations de surbooking et de mépris fusant tout comme les demandes de dédommagement. Aucun communiqué officiel n’a été diffusé sur l’incident.

Ce lundi matin, le site de la low cost affiche complet sur les départs de demain et samedi prochain entre Toulouse et Fès, les premières places disponibles étant le 3 juillet. Curieusement, les sites de suivi des vols comme Flightradar24 ou Flightaware affichent un départ réel du vol FR3551 samedi à 8h42, soit avec un retard de plus d’une heure.

À LIRE  Le ministère de la Santé dément l’authenticité d’un document sur la stratégie de vaccination contre Covid-19