Le Conseil de l’Union européenne a décidé de lever les restrictions de voyages liées à la COVID-19 à nombreux pays tiers, décision qui entre en vigueur depuis le 1er juillet.

À la suite d’un réexamen au titre de la recommandation concernant la levée progressive des restrictions temporaires appliquées aux déplacements non essentiels vers l’UE, le Conseil de l’UE a mis à jour la liste des pays, régions administratives spéciales et autres entités et autorités territoriales à l’égard desquels les restrictions en matière de déplacements devraient être levées.

La nouvelle liste des pays dont les ressortissants sont autorisés dans l’UE comprend l’Arménie, l’Azerbaïdjan, la Bosnie-Herzégovine, le Brunei Darussalam, le Canada, la Jordanie, le Monténégro, le Qatar, la Moldavie et l’Arabie Saoudite.

En raison de la pandémie, l’UE avait fermé ses frontières extérieures en mars 2020 pour les voyages non essentiels, et avait établit depuis un an une liste restreinte, régulièrement actualisée, de pays tiers dont les résidents sont autorisés à se rendre en Europe.

Avec-MAP

À LIRE  Essais cliniques sur l’hydroxychloroquine: l’OMS fait volte-face