L’Organisation mondiale de la santé (OMS) a déploré, mardi, une nouvelle fois les inégalités d’accès aux produits et au matériel liés à la lutte contre le Covid-19, attirant l’attention sur une pandémie « à deux vitesses » et qui est toujours « dans une phase très dangereuse ».

« Les pays qui sont en train d’ouvrir leurs sociétés sont ceux qui ont très largement contrôlé l’approvisionnement en matériel d’urgence comme les équipements de protection personnelle, les tests, l’oxygène et tout particulièrement les vaccins », a fait observer le directeur général de l’OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus lors d’une réunion destinée à faire le point sur l’état du dispositif mondial Accélérateur ACT, chargé de rendre plus rapide l’accès aux outils de lutte contre le Covid-19 dans les pays défavorisés.

« Pendant ce temps-là, les pays qui n’ont pas d’accès suffisant à ces produits doivent faire face à des vagues d’hospitalisations et de morts. Ce qui est encore aggravé par les variants du virus », a poursuivi le docteur Tedros.

Pour le patron de l’OMS, il manque toujours près de 17 milliards de dollars pour financer la lutte contre la pandémie, pas seulement avec des vaccins mais aussi des équipements de protection, des tests et les rares traitements qui existent.

Le dispositif mondial Accélérateur ACT s’est vu promettre 17,7 milliards de dollars par les donateurs pour 2020-2021. Manquent toutefois encore 16,8 milliards d’ici à la fin 2021 dont un peu plus de huit milliards urgemment.

Avec-MAP

À LIRE  Alger rappelle son ambassadeur au Maroc pour «consultation»