Le Centre régional de l’investissement (CRI) Marrakech-Safi a annoncé le lancement de sa première Caravane de l’entrepreneuriat.

Lancé en partenariat avec la préfecture de la région Marrakech-Safi, les provinces, les autorités locales, la Caisse centrale de garantie (CCG), l’ANAPEC et les banques partenaires, ce programme vise à engager une dynamique entrepreneuriale efficace et pertinente au cœur des lieux de résidence des jeunes entrepreneurs et plus précisément dans le monde rural.

A partir du 6 et jusqu’au 31 juillet courant, la Caravane sillonnera chaque province, portant la missive d’informer les jeunes potentiellement porteurs de projets sur les différents programmes et initiatives d’accompagnement et de soutien à la création d’entreprises.

Et la même source de poursuivre qu’il s’agit du “Programme National Intégré d’Appui et de Financement de l’Entreprenariat (PIAFE) initié par Sa Majesté le Roi Mohammed VI, et le Programme d’Inclusion Economique des Jeunes, piloté par la Banque Mondiale (BM), en partenariat avec l’Initiative Nationale pour le Développement Humain (INDH) à travers lequel, les jeunes peuvent accéder à des formations via des structures dédiées et se voir ainsi, octroyer une subvention à la fin de leur parcours.

L’ensemble de ces programmes, tient à préciser le CRI de Marrakech- Safi, permettront à la jeune population rurale de connaître et de saisir la démarche entrepreneuriale, d’apprendre toutes les modalités de dépôts de dossier pour créer une TPE (Toute Petite Entreprise) ou une PME (Petite et Moyenne Entreprise) ainsi que le processus de sélection des projets soutenus par les programmes.

“Il va sans dire que cette démarche, s’inscrit au cœur de la réforme des Centres Régionaux de l’Investissement, lancée par Sa Majesté Le Roi Mohammed VI, dans l’objectif d’élargir la vision de l’entrepreneuriat chez les jeunes porteurs de projets et de créer une dynamique de micro-entreprises pérenne”, lit-on dans le communiqué.

À LIRE  La superficie de céréales d’automne du Maroc a atteint 4,3 millions d’hectares

Ainsi, et tenant compte de la crise économique que connaît le Maroc et le monde à cause de la pandémie du nouveau coronavirus (Covid-19), “la Caravane de l’Entrepreneuriat” ambitionne de sensibiliser les jeunes à créer leurs propres activités à revenus, tout en leur présentant l’ensemble des offres disponibles et les soutenir à concrétiser leurs projets sur le terrain à savoir : les démarches administratives, le financement et la gestion, tient à expliquer le CRI de Marrakech- Safi.

Dans une démarche de proximité, “la Caravane de l’Entrepreneuriat” se propose donc, de consolider et d’établir une reconnaissance des obstacles que les jeunes entrepreneurs rencontrent.

Le CRI Marrakech Safi, aux côtés de ses partenaires, ambitionne d’augmenter le nombre des projets créés et d’élargir le tissu entrepreneurial à travers l’information efficace et les actions percutantes, ajoute la même source.

A noter que le CRI de Marrakech-Safi œuvre dans la perspective de développer les investissements à petit ou à grand volume. Pour ce faire, Le CRI assure un climat d’investissement propice qui influe le désir des entreprises d’investir à des fins productives. L’objectif étant d’adopter une stratégie d’investissement en infrastructures pour influencer le développement économique au niveau régional.

Le CRI de Marrakech- Safi, rappelle-t-on, a mis en place des procédés visant à établir un fondement au profit des investisseurs notamment : l’aide à la création de l’entreprise, à travers un interlocuteur unique (formulaire unique), l’accompagnement d’un conseil permanent quant aux démarches administratives en termes de création d’entreprises, notant que l’appui aux investisseurs se traduit par l’accompagnement, et l’étude des demandes d’autorisations.