Une chaleur suffocante est attendue ce samedi et ce dimanche sur le Maroc en raison de la remontée d’une masse d’air du Sahara. Ce phénomène n’est pas sans rappeler les chaleurs extrêmes qui ont sévi sur le Canada il y a deux semaines.

Le temps demeure toujours chaud à très chaud sur les plaines intérieures, l’intérieur du Souss et le sud-est, ce samedi 10 juillet, selon les prévisions établies par la Direction générale de la météorologie.

Une vague de chaleur touchera les régions de Fès (record de 46,4 °C probablement battu) voire de Marrakech (record de 49,6 °C sans doute approché), prévient AEMET, l’institut météorologique espagnol, dans un nouveau bulletin d’alerte, précisant que la barre des 50 °C pourrait être localement franchie dans le royaume et en Algérie.

Les raisons de cette vague de chaleur exceptionnelle ? Une masse d’air chaud venue du Sahara qui s’est stabilisée sur le sud de l’Espagne. Un “anticyclone de blocage” qui fait pression vers le sol et comprime l’air, ce qui le réchauffe encore plus. Cette compression d’air chaud asséchant les sols, ceux-ci amplifient à leur tour les températures. Le dôme grandit alors au fur et à mesure et l’air y devient de plus en plus chaud.. Un phénomène accru par l’ensoleillement très important en cette période de l’année.

À LIRE  COVID-19: 124 nouveaux cas enregistrés au Maroc