L’entrepreneur britannique Richard Branson a décollé quelques minutes ce dimanche après-midi pour la frontière de l’espace à bord d’un vaisseau conçu par l’une de ses sociétés, Virgin Galactic.

Une première étape vers le développement du tourisme spatial, quelques jours avant que Jeff Bezos, patron d’Amazon, fasse de même.

Le milliardaire Richard Branson a décollé dimanche à bord d’un vaisseau de Virgin Galactic qui l’a emmené, ainsi que trois autres passagers et deux pilotes, passer quelques minutes dans l’espace. Un avion porteur a décollé vers 8h40 heure locale (16h40, heure de Paris) depuis la base Spaceport America, dans l’Etat américain du Nouveau-Mexique. Il a ensuite gagné en altitude pendant environ 50 minutes avant de larguer le vaisseau accroché sous lui, qui a allumé alors son propre moteur jusqu’à atteindre le vide spatial. Le milliardaire a atterri à 9h40 heure locale (17h40 à Paris).

Le milliardaire Richard Branson a décollé pour l’espace 1

Dépasser les 80 km d’altitude

Des milliardaires se sont déjà rendus dans l’espace dans les années 2000, mais à bord de fusées russes. Richard Branson est ainsi le premier à faire le voyage grâce à un engin développé par une compagnie qu’il a lui-même fondée, en 2004. Le fondateur d’Amazon Jeff Bezos doit, lui, voler le 20 juillet. Un autre milliardaire rival, le patron de SpaceX Elon Musk, était pour sa part sur place dimanche pour assister à l’événement.

Le rôle officiel de Richard Branson durant le vol : tester et évaluer l’expérience que vivront les futurs clients. Le vaisseau VSS Unity, un exemplaire du modèle SpaceShipTwo, a transporté, outre Richard Branson, deux pilotes et trois employés de la compagnie. A quelque 15 kilomètres de haut, il a été largué et a entamé une ascension supersonique, jusqu’à dépasser les 80 km d’altitude, la hauteur fixée aux Etats-Unis pour la frontière de l’espace.

À LIRE  Covid-19: 4.706 nouveaux cas confirmés et 4.220 guérisons

A cette hauteur, le ciel passe peu à peu du bleu profond au noir de l’infini spatial : il est possible de flotter en apesanteur et d’admirer la courbure de la Terre. Le vaisseau n’est resté dans l’espace que quelques minutes, avant de redescendre en planant et d’atterrir. Richard Branson a décrit une “expérience unique dans une vie”.

Avec-AFP