Le Maroc est un exemple par excellence en ce qui concerne les avancées réalisées en Afrique en matière des droits humains, des libertés fondamentales et dans le contexte de l’Etat de droit et de la démocratie, a souligné, ce lundi 12 juillet à Rabat, le président de l’APCE, Rik Daems.

“Cela fait dix ans que nous sommes ensemble dans le partenariat pour la démocratie”, a relevé M. Daems lors d’un point de presse à l’issue d’un entretien avec le président de la Chambre des représentants, Habib El Malki, ajoutant que “nous allons œuvrer ensemble à renforcer ce partenariat étant donné qu’il y a certains sujets que nous pouvons davantage aborder”.

Le responsable européen, qui a fait état de beaucoup de progrès réalisés dans ce partenariat, a fait savoir qu’un rapport sera très prochainement établi par l’Assemblée pour examiner les moyens à même d’élargir ce partenariat, relevant en outre que la délégation marocaine au sein du conseil de l’Europe et de l’assemblée est l’une des plus actives.

Il s’est également félicité du travail accompli par la délégation marocaine, se disant confiant que “nous pouvons développer davantage ce partenariat pour la démocratie”.

Pour sa part, M. El Malki a indiqué que la visite du président de l’APCE coïncide avec le 10ème anniversaire du Partenariat pour la Démocratie unissant l’Assemblée et le Parlement marocain, notant qu’elle a été l’occasion d’aborder l’évolution des relations entre les deux parties, notamment en ce qui concerne l’ouverture de nouvelles perspectives en vue de consolider la coopération bilatérale.

“Nous avons, à cet égard, évalué les relations entre les deux institutions en vue de les hisser à un stade avancé”, a-t-il dit, relevant que la coopération entre les deux parties a permis de consolider le partenariat existant et de partager les mêmes points de vue sur les questions susceptibles de renforcer la position du Maroc en matière des droits humains et d’édification démocratique et institutionnelle conformément à la Constitution de 2011.

À LIRE  COVID-19: Le Conseil supérieur des Oulémas contribue au Fonds spécial pour la gestion de la pandémie

“Ce rapprochement a également rendu notre expérience avec l’APCE très distinguée et unique”, a souligné M. El Malki, réitérant sa détermination à continuer à œuvrer de concert avec les membres de l’assemblée en vue de consolider la place du Maroc et de renforcer son rôle dans la défense des causes africaines.

Avec-MAP