Le journaliste Omar Radi a été condamné ce lundi à 6 ans de prison par la Cour d’appel de Casablanca.

Poursuivi pour «financements étrangers», «atteinte à la sécurité de l’État», «viol» et «attentat à la pudeur», la cour l’a ainsi reconnu coupable.

Tandis que son collègue et ami, Imad Stitou, a été condamné à un an de prison, dont six mois avec sursis et d’une amende de 20.000 dirhams.

Omar Radi a été mis en détention à la prison Oukacha (Casablanca), le 29 juillet suite à une plainte pour viol. Un chef d’inculpation qui s’est ajouté à l’affaire d’espionnage pour laquelle il a été convoqué à plusieurs reprises par la Brigade nationale de la police judiciaire.

À LIRE  Solaire Expo Maroc 2020 ouvre ses portes à Casablanca