Un total de 3.940 nouveaux cas d’infection au Covid-19 et 1.812 guérisons ont été enregistrées au Maroc au cours des dernières 24 heures, a indiqué mercredi le ministère de la Santé.

Le nombre de primo-vaccinés est de 11.555.970, alors que celui des personnes complètement vaccinées (1ère et 2ème doses) s’élève à 9.736.641, a précisé le ministère dans son bulletin quotidien sur la situation de Covid-19.

Le nouveau bilan porte à 566.356 le nombre total des contaminations depuis le premier cas signalé au Maroc en mars 2020. Le nombre des personnes rétablies est passé à 536.626, soit un taux de guérison de 94,8%.

Quant aux décès, leur nombre total est passé à 9.498 (létalité 1,7%), avec 12 nouveaux cas enregistrés dans les régions de Marrakech-Safi (4), Casablanca-Settat (2), Souss-Massa (2), Tanger-Tétouan-Al Hoceima (1), l’Oriental (1), Drâa-Tafilalet (1) et Fès-Meknès (1).

Les nouvelles contaminations ont été recensées dans les régions de Casablanca-Settat (1.794), Souss-Massa (710), Marrakech-Safi (291), Rabat-Salé-Kenitra (290), Tanger-Tétouan-Al Hoceima (235), l’Oriental (192), Laâyoune- Sakia El Hamra (109), Beni Mellal-Khénifra (85), Drâa-Tafilalet (76), Fès-Meknès (62), Guelmim-Oued Noun (58) et Dakhla-Oued Eddahab (38).

Les cas actifs sont au nombre de 20.232, tandis que les cas sévères ou critiques ont atteint 527, dont 22 placés sous intubation.

Le ministre de la Santé, Khalid Aït Taleb a incité, mercredi, les citoyens à se faire vacciner pour parvenir à endiguer la propagation de la pandémie de Covid-19, dans un contexte marqué par une situation épidémiologique qui ne cesse de s’aggraver.

Dans une déclaration à la presse, M. Aït Taleb a souligné la forte augmentation des cas de contamination, en particulier les cas graves ou critiques admis dans les unités de réanimation, relevant que les personnes admises dans ces unités font partie de la catégorie d’âge de plus de 50 ans qui était sensée avoir déjà bénéficié de la vaccination.

À LIRE  Tourisme: un plan intégré et participatif pour le positionnement du Maroc dans le monde post-Covid-19

Les malades de plus de 50 ans admis dans les unités de réanimation sont aussi des personnes vulnérables, qui présentent plusieurs facteurs de comorbidité, dont une grande partie de patients diabétiques, a relevé M. Aït Taleb.

« Malheureusement, ces personnes ne se sont pas fait vacciner pour de multiples raisons, dont le choix du type de vaccins », a fait remarquer le ministre, expliquant que tous les vaccins confèrent le même résultats, à savoir l’immunité contre les formes graves de la maladie.

D’autres citoyens ne se sont pas fait vacciner parce qu’ils étaient réticents à l’opération et attendaient de constater les résultats de la vaccination massive, a noté le ministre, soulignant que la vaccination constitue une chance de protection que de nombreux citoyens ont malheureusement raté.