L’opération présentée comme faisant partie de la réforme du secteur public, rapportera néanmoins près de 5,5 milliards de DH à l’Etat qui gardera 25% de Marsa Maroc.

Cette opération, qui s’inscrit dans le cadre de la réforme du secteur public, est soumise à la levée de certaines conditions suspensives réglementaires et sera réalisée sur le marché de blocs, indique Marsa Maroc dans un communiqué.

Le prix de l’opération a été fixé à 5,48 milliards de dirhams, et cette opération se fera coupon attaché (Marsa Maroc 2020). Ainsi, l’Etat conservera une détention directe de 25% du capital social et des droits de vote de Marsa Maroc.

L’Etat poursuit ainsi sa politique d’accompagnement des différents secteurs stratégiques identifiés, notamment à travers les entreprises publiques qu’il contrôle. Tanger Med et Marsa Maroc, tout en gardant leur indépendance, mettrons en œuvre un partenariat stratégique qui permettra à ces dernières de développer des synergies sectorielles et au Royaume de disposer d’un ensemble fort, à même de relever les défis logistiques de l’économie nationale, affirme Marsa Maroc.

L’ensemble constitué pourra ainsi mieux accompagner les industriels, les importateurs et les exportateurs marocains, avec une offre de service plus performante et compétitive, dans un contexte de reconfiguration dynamique des corridors logistiques internationaux.

Il est à noter que le Maroc vise à instaurer une nouvelle dynamique au secteur public, à travers la restructuration et repositionnement des des établissements et entreprises publics (EEP) dans une perspective de renforcer leur contribution efficace dans les chantiers de réforme lancés par SM le Roi, notamment le plan ambitieux de relance économique et la généralisation de la couverture sociale.

À LIRE  Examen régional de la 1ère année du Bac