Une superficie totale de 641 ha de céréales est en cours de plantation en figuier dans la province de Taounate, selon la direction provinciale de l’agriculture (DPA).

Ces projets, en cours de plantation, bénéficieront à 302 agriculteurs des communes de la province de Taounate, dont la filière des arbres fruitiers s’étend sur plus de 180.700 ha au titre de l’année actuelle, indique la même source.

Ils concernent les zones de Oued Louane et Lmhamda à la commune de Bni Oualid (230 ha), de Bamhrache à la commune de Timizgana (125 ha), et Chrarta et Amskar à la commune de Bni Oualid également (286 ha).

Ces projets, qui auront un ”impact positif” sur la population et l’économie locales, tendent notamment à élargir la superficie dédiée au figuier, améliorer le rendement de la production pour atteindre 3,5 tonnes/ha, développer le revenu des agriculteurs, augmenter la valeur ajoutée totale de la production et créer de jours d’emploi supplémentaires.

Selon la DPA, la stratégie du Plan Maroc Vert (PMV) a accordé une importance particulière à la filière des arbres fruitiers, eu égard à l’importance socio-économique du secteur dans le développement de la région et à la nécessité d’une utilisation optimale des ressources dont regorgent certaines zones, à travers l’extension des superficies et l’amélioration des plantations actuelles.

La filière a bénéficié de plusieurs programmes et projets, dont le programme Millenium Challenge Account (MCA), le PMV de l’agriculture solidaire et l’appui de l’investissement dans le cadre du Fonds de développement agricole.

Plusieurs atouts favorisent le développement de la filière dans la province de Taounate. Il s’agit, notamment, des conditions climatiques et naturelles adaptées aux arbres fruitiers, la possibilité d’agrandir les superficies et d’introduire de nouvelles variétés de haute productivité et qualité, la présence de terrains en pente pouvant être plantés, protégeant ainsi le sol de l’érosion, l’appui de l’État dans le cadre du Fonds de développement agricole et la hausse de la demande de produits de haute qualité, outre l’élargissement des circuits irrigués dans la province, qui permet de créer des domaines d’irrigation modernes et intensifs.

À LIRE  Energie: Le Maroc et l’Espagne déterminés à renforcer leur partenariat

Avec-MAP