L’indice des prix à la consommation (IPC) a enregistré une hausse de 2,2% en juillet 2021, comparativement au même mois de l’année précédente, selon le Haut-commissariat au plan (HCP).

Cette évolution s’explique par la hausse de l’indice des produits alimentaires de 2,8% et de celui des produits non alimentaires de 1,8%, indique le HCP dans une note relative à l’IPC du mois de juillet 2021.

Les progressions connues dans le rang des produits alimentaires entre juin et juillet sont attribuables à la hausse des « Poissons et fruits de mer », des « Viandes », des « Huiles et graisses » des « Légumes », et du « Café, thé et cacao », fait savoir la même source. Par contre, les prix ont baissé de 1,4 % en ce qui concerne les « Fruits » et de 0,3 % pour les « Eaux minérales, boissons rafraîchissantes, jus de fruits et de légumes ». Quant aux produits non alimentaires, l’augmentation concerne surtout les prix des « carburants » qui est de 3,2 %.

Au niveau des villes, les augmentations de l’IPC ont été enregistrées à Al-Hoceima, Casablanca, Tétouan, Marrakech, Fès, Safi et Beni-Mellal, Meknès, Kénitra, Rabat, Dakhla et Errachidia contre une chute à Laâyoune. Il faut noter qu’en juillet 2021, l’indicateur d’inflation sous-jacente, qui exclut les produits à prix volatiles et les produits à tarifs publics, a enregistré une augmentation de 0,4 % par rapport au mois de juin 2021 et de 1,7 % comparativement au mois de juillet 2020.

À LIRE  Le Maroc désigné champion mondial des énergies renouvelables par l’ONU