Près de 10 millions d’enfants afghans ont besoin d’une aide humanitaire pour survivre, a prévenu lundi la Directrice exécutive du Fonds de l’ONU pour l’enfance (UNICEF), Henrietta Fore, qui a réitéré l’engagement de l’agence onusienne à maintenir sa présence en Afghanistan.

La santé de près d’un million d’enfants afghans est menacée en raison de la malnutrition et du manque de médicaments, selon le Fonds des Nations unies pour l’enfance (UNICEF).

“10 millions d’enfants en Afghanistan ont besoin d’une aide humanitaire pour survivre, a signalé la responsable onusienne. La santé de près d’un million d’enfants afghans est menacée par la malnutrition et ils risquent de perdre la vie s’ils ne sont pas soignés.”

Fore a ajouté que “435 mille enfants et femmes ont été déplacés à l’intérieur de l’Afghanistan”.

“Nous nous attendons à ce que les besoins humanitaires des enfants et des femmes augmentent dans les mois à venir en raison de la grave sécheresse, des conséquences sociales et économiques dévastatrices en raison du coronavirus et avec l’approche de l’hiver”, a-t-elle souligné.

Depuis le mois de mai, les Taliban avaient commencé à étendre leur contrôle en Afghanistan, avec le début de la dernière étape du retrait des forces américaines, qui devrait s’achever d’ici le 31 août, où le mouvement a pris le contrôle de la majeure partie du pays en moins de 10 jours.

L’UNICEF estime que des millions de personnes continueront d’avoir besoin de services essentiels, notamment en matière de santé, de campagnes de vaccination contre la polio et la rougeole, de nutrition, de protection, d’abris, d’eau et d’assainissement.

À LIRE  COVID-19/ 665 nouveaux cas en 24H, plus de 4,3 millions de personnes vaccinées

“En ce moment, l’UNICEF intensifie ses programmes de secours pour les enfants et les femmes, notamment en fournissant des services de santé, de nutrition et d’eau aux familles déplacées“, a dit Mme Fore ajoutant que le Fonds espérait “étendre ces opérations à des zones qui ne pouvaient pas être atteintes auparavant en raison de l’insécurité“.

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) et l’UNICEF viennent de lancer un appel à l’aide pour acheminer des fournitures sanitaires essentielles en Afghanistan face au blocage de l’aéroport de Kaboul. Le conflit, les déplacements, la sécheresse et la pandémie de Covid-19 contribuent à une situation complexe et désespérée en Afghanistan, soulignent les Nations Unies.